Malgré le gel décidé par le gouvernement, la Commission de régulation de l'énergie livre chaque mois l'augmentation théorique des prix. Celle-ci donne aussi une indication des prix du marché lors du « dégel » prévu au plus tôt en janvier 2023.

Les tarifs réglementés du gaz (TRV) n'augmenteront pas en 2022 suite à une décision du gouvernement de les geler pour préserver le pouvoir d'achat des Français. Néanmoins, ce statu quo ne doit pas faire oublier la réalité du marché de l'énergie et du gaz en particulier. Comme à son habitude depuis octobre 2021, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a publié ce mercredi ce qu'auraient été les tarifs en respectant la formule de calcul à la lettre. Le résultat a de quoi inquiéter le consommateur : « par rapport au barème théorique de juillet 2022, une augmentation moyenne au 1er août 2022 de 10,70% HT, soit 10,10% TTC étaient prévue, écrit l'organisation. Le niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er août 2022, aurait été supérieur de 68,60% HT, soit 61,90% TTC par rapport au niveau en vigueur fixé au 1er octobre » dernier.

En effet, l'évolution tarifaire des TRV du gaz est validée chaque mois par le gouvernement sur proposition de la Commission de régulation de l'énergie. Leprix des offres de marché est lui laissé à la discrétion du fournisseur selon ses achats sur le marché à terme du gaz naturel. Dans le contexte actuel, mieux vaut donc ne pas quitter les tarifs réglementés du gaz ou les contrats des fournisseurs alternatifs indexés sur les TRV.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

La fin des TRV prévue pour juillet 2023

Mais dans près d'un an, au 30 juin 2022, les TRV du gaz vont disparaître pour les clients particuliers et les copropriétés. 2,8 millions de foyers seront immédiatement concernés selon les chiffres de la CRE. Mais ce n'est pas tout car plus de 4 millions de foyers français ont aussi souscrit des contrats en offre de marché indexés sur les TRV. La facture annuelle moyenne d'un client abonné au tarif réglementé d'Engie est de 170 euros. Si en plus, il se chauffe au gaz, la note passe à 1 481 euros par an.

Gaz : trouvez un meilleur contrat