EDF a profité de son fichier de 20 millions de foyers abonnés aux tarifs réglementés pour vendre ses propres offres de marché ! Une situation jugée inéquitable qui la contraint aujourd'hui à partager ses informations. Néanmoins, vous devez donner votre consentement.

Les clients EDF d'un contrat Tarif Bleu - les tarifs réglementés de vente qui concernent plus de 20 millions de foyers en France actuellement - reçoivent depuis début avril un courrier ou un message électronique de l'entreprise à propos de leurs données personnelles. Plus précisément, EDF invite ses clients à accepter ou non le partage d'informations avec d'autres fournisseurs d'électricité. L'association de défense des consommateurs, UFC-Que choisir a étudié la situation et livre ses conseils.

En clair, EDF a profité de son fichier clients en or massif pour vendre ses propres offres de marché ! Une situation jugée inéquitable en février 2022 par l'Autorité de la concurrence face aux fournisseurs alternatifs. « Outre une sanction de 300 millions d'euros EDF a pris plusieurs engagements, dont celui de mettre à disposition de ses concurrents le fichier des clients au tarif réglementé de vente Bleu (le seul qui a été conservé pour les particuliers) », explique l'association.

Respect du RGPD

Pour autant, malgré cette condamnation et ses engagements, EDF doit respecter le règlement général sur la protection des données (RGPD) qui exige le consentement du client avant le transfert de certaines données, notamment le nom, le prénom ou les numéros de téléphone fixe et mobile.

Dans cette situation, « UFC-Que choisir conseille de répondre à la demande car il est dans votre intérêt de limiter autant que possible les échanges de vos données. » En effet, « si vous ne répondez pas au message, EDF transmettra par défaut celles de vos données qui ne nécessitent pas spécifiquement votre accord, à savoir vos adresse de consommation, numéro de point de livraison, puissance souscrite en kVA, volume annuel de consommation avec une antériorité de deux ans, dénomination commerciale de l'option tarifaire souscrite et type de compteur (communicant ou non). »

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Ne pas quitter les TRV avant 2023

Selon les exemples recueillis par l'UFC, dans les messages électroniques, la case 'non' est cochée par défaut et un clic suffit pour répondre. De manière générale, les associations de défense des consommateurs estiment plus prudent de refuser ce transfert de données sauf si le client souhaite ardemment changer de fournisseur d'électricité.

Electricité et gaz : faut-il modifier son contrat avant 2023 ?

Pour rappel, les prix actuels de l'électricité sont figés par le gouvernement et les clients des TRV échappent à une forte hausse de leur facture. De plus, les contrats dits fixes qui garantissent un tarif attractif sur une longue période ont disparu du marché. Il est globalement déconseillé de changer d'offre, minimum, avant 2023.

En cette période de crise de l'énergie, « attention aux offres trop alléchantes et aux factures trop basses », prévient Caroline Keller, directrice de la communication du Médiateur de l'énergie. Les démarcheurs téléphoniques se servent du montant de la facture pour proposer offre alléchante sans préciser que la différence sera très souvent facturée lors de la régularisation annuelle.

ENERGIE : ECONOMISEZ SUR VOTRE CONTRAT