Les tarifs réglementés du gaz s'envolent une nouvelle fois au 1er octobre : +12,6%. 3 millions de consommateurs vont être touchés au portefeuille.

Un véritable coup de massue. A compter du 1er octobre, les tarifs réglementés du gaz vont flamber de 12,6% TTC et de 13,9% HT, annonce ce lundi la commission de régulation de l'énergie (CRE). « Cette hausse est de 4,5% HT pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 9,1% HT pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 14,3% HT pour les foyers qui se chauffent au gaz », détaille le régulateur.

Comment expliquer encore une telle hausse des tarifs après un bond de 8,7% en septembre, de 5,3% en août et de 9,9% en juillet ? « Cette évolution résulte de la hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial qui se répercute sur les coûts d'approvisionnement du fournisseur de gaz Engie », explique la CRE.

La moitié des consommateurs épargnée

En effet, la CRE explique que la France ne dispose pas de gaz sur son territoire et importe 99% de sa consommation de gaz naturel. Elle est donc particulièrement exposée aux variations des prix de marchés européens et mondiaux. Dans un communiqué, la CRE souligne de plus que les évolutions de ces tarifs « reflètent strictement l'évolution des coûts d'achat du gaz des fournisseurs historiques, dont Engie, dont les bénéfices n'augmentent pas du fait de cette hausse ».

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Elle va toucher de plein fouet 3 millions de consommateurs résidentiels, dont 2,77 millions chez Engie. En revanche, « plus de la moitié des consommateurs résidentiels ont pris des contrats en offre de marché à prix fixe sur plusieurs années et ne sont pas concernés à court terme par cette hausse ». Depuis 1er janvier 2019, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie ont augmenté de 31,9% et de 33% depuis le 1er janvier 2015.

Gaz : anticipez sereinement votre changement de fournisseur

Jusqu'à 250 euros d'économies sur votre facture d'énergie