Leclerc a pris la décision de « reporter la mise en place de son offre kWh à prix coûtant à une période plus favorable » pour les clients de son offre électricité. Ceux-ci doivent désormais trouver un nouveau fournisseur avant le 15 octobre.

Le compte à rebours avait débuté à l'été : Leclerc énergies laissait 90 jours aux 100 000 clients de son offre électricité pour passer à la tarification dynamique contre un abonnement mensuel de 6 euros. Mais ce mercredi, le géant de la distribution a pris la décision de « reporter la mise en place de son offre kWh à Prix Coûtant à une période plus favorable. (...) L'enseigne souhaite finaliser le développement d'outils de pilotage adaptés à ce nouveau type de fluctuations, afin de garantir à ses clients une maîtrise personnalisée de leur consommation sans aucun risque pour leur budget. »

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Résultat, les clients doivent choisir un nouveau fournisseur sous peine de se voir couper l'électricité.

Electricité : les clients de Leclerc forcés de changer de fournisseur

Avec la tarification dynamique, le prix varie en fonction de l'état de l'offre du marché. Mais elle suscite des réticences chez les observateurs du secteur. Elle revient à appliquer les heures pleines / heures creuses, pourtant décriées, et à consommer avant tout la nuit et l'après-midi. Pour tirer profit d'une offre à tarification dynamique, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) indique que le consommateur doit être capable de réduire sa consommation au maximum lors des pics de prix (généralement en période de froid intense) et pendant le reste de l'année, de transférer une partie de sa consommation vers les moments de la journée où les prix sont le moins élevés.

Electricité : une nouvelle flambée de 10% des tarifs d'EDF se prépare

Cette annonce de Leclerc intervient également dans un contexte de flambée des prix de l'électricité. En début de semaine, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a développé un scenario où les tarifs réglementés augmenteraient encore de 10% en février 2022.

Electricité : Jusqu'à 250 euros d'économie