La Société générale et le Crédit du Nord ont décidé de suspendre temporairement la production de crédit auprès des courtiers. Ces deux établissements bancaires continuent seulement à proposer des crédits à leurs clients, en examinant leur situation personnelle au cas par cas.

Alors que les taux immobiliers pour emprunter ne cessent d'augmenter, les personnes qui souhaitent acheter un bien immobilier se retrouvent de plus en plus en difficulté pour obtenir un crédit. Et pour ne rien arranger à la situation, la Société générale et le Crédit du Nord ont fait le choix de suspendre temporairement la production de crédit auprès des courtiers, indique Capital.

Les professionnels du secteur confirment

Selon l'Association professionnelle des intermédiaires en crédit (APIC), les courtiers représentaient entre 37% et 40% des dossiers déposés par les emprunteurs en 2021. « La Société générale continue de proposer des crédits à ses clients, en examinant leur situation personnelle au cas par cas », a déclaré l'établissement bancaire. Mais « compte tenu de la remontée des taux d'intérêt et du niveau actuel du taux d'usure, nous avons décidé de suspendre notre partenariat avec nos courtiers. Cela concerne moins de 25% de nos prêts », précise une porte-parole de la Société générale interrogée par Le Parisien.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Les taux de crédit se rapprochent du taux d'usure

Dans le même temps, d'autres établissements bancaires ont fait le choix de proposer des taux très élevés pour éloigner les emprunteurs potentiels envoyés par les courtiers. Tout cela s'explique par la remontée des taux moyens qui se rapprochent fortement du taux d'usure au-delà desquels les banques n'ont pas le droit d'accorder de prêt immobilier.

Crédit immobilier : ces banques qui refusent de prêter à cause du taux d'usure

Au deuxième trimestre 2022, ce taux d'usure était fixé à 2,4% pour les prêts immobiliers à 20 ans et plus. Mais ce taux prend en compte le coût du crédit tout compris, soit avec l'assurance emprunteur, les frais de dossier ou encore les frais de courtage. Or, les taux moyens pour emprunter se situent actuellement autour de 1,5%, donc si l'on rajoute l'assurance et les divers frais, l'écart avec 2,4% devient de plus en plus mince.

Prêt immobilier : trouvez le meilleur taux