Les taux d’usure sont au plus bas. Le taux maximum au-delà duquel une banque n’a pas le droit de prêter n'a jamais été aussi faible. Et pourtant, selon les courtiers, cela va pénaliser de nombreux ménages.

C’est la fausse bonne nouvelle du jour. Les taux maximums autorisés pour des crédits, c’est-à-dire les taux d’usure, sont à leur plus bas historique à compter du 1er juillet, selon l’avis publié au Journal officiel le 25 juin. Fixés tous les 3 mois, ils sont calculés sur la base du taux annuel effectif global (TAEG) moyen appliqué par les différentes banques pour les crédits accordés à leurs clients au cours du trimestre précédent, cette moyenne étant ensuite augmentée d'un tiers. Cette baisse des taux d’usure est liée au repli des taux de crédit ces dernières semaines.

« En 2021, les taux immobiliers ont en moyenne atteint un nouveau plus bas niveau historique... Après une année 2020 chaotique, les banques veulent profiter du dynamisme du marché et de sa vigueur pour capter de nouveaux clients. En outre, elles cherchent évidemment toutes à financer les meilleurs profils - les moins risqués – qui bénéficient de cette forte concurrence interbancaire et donc de taux très attractifs », explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

Les meilleurs taux immo grâce à notre partenaire

Des emprunteurs pénalisés

Résultat, le taux d’usure est désormais fixé à 2,48% pour les crédits sur 20 ans et plus contre 2,67% en début d’année, par exemple. A la base, le taux d’usure est censé protéger les emprunteurs en interdisant l’octroi de prêts à des conditions de taux « hors marché ». Mais les courtiers craignent que cette protection ne se retourne contre les emprunteurs que ce taux d'usure est censé protéger.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

« Certaines catégories d’emprunteurs sont d’ores et déjà pénalisées par le taux d’usure. Il s’agit des emprunteurs les plus risqués en termes de santé (senior, risques aggravés), de ceux qui ont besoin d’un crédit relais avec un gros montant de prêt à assurer sur une courte durée, ou d’emprunteurs fragiles à qui l’on conseille de s’assurer à 200% ou de souscrire une assurance perte d’emploi. Leur TAEG dépassent plus fréquemment le seuil de l’usure en raison du poids très important de l’assurance », met en garde explique Sandrine Allonier.

Crédit immobilier : suis-je obligé d'être assuré à 100% ?

Seuils de l’usure pour les prêts immobiliers

  • Prêts à taux fixe de moins de 10 ans : seuil de l’usure de 2,47% à compter du 1er juillet 2021
  • Prêts à taux fixe de 10 à 20 ans : 2,44%
  • Prêts à taux fixe de 20 ans et plus : 2,48%
  • Prêts à taux variable : 2,43%
  • Prêts relais : 2,93%

Seuils de l’usure pour les prêts à la consommation

  • Prêts de 3 000 euros ou moins : seuil de l’usure de 21,09% au 1er juillet 2021
  • Prêts d’un montant compris entre 3 000 et 6 000 euros : 9,83%
  • Prêts d’un montant supérieur à 6 000 euros : 5,08%