Une pénurie de semi-conducteurs menace la fabrication de cartes bancaires. Obtenir une nouvelle carte bancaire dans les mois à venir pourrait devenir très compliqué.

Elle tire la sonnette d'alarme. La Smart Payment Association (SPA), une organisation qui regroupe des fournisseurs de technologies pour le secteur financier, avertit dans un récent communiqué qu'une pénurie de semi-conducteurs menace la fabrication de cartes bancaires.

« Si la situation ne s'améliore pas, il va manquer des millions de cartes et cela aura un impact direct sur les consommateurs qui ne pourront pas obtenir une carte bancaire ou le renouvellement de leur carte bancaire. Sans carte, vous ne pouvez pas payer en magasin, ni en ligne, ni retirer de l'argent », rappelle Jacques Doucerain, le président de la SPA, au site ZDnet.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

3 milliards de cartes bancaires par an

Dans son communiqué, l'association explique que plus de 3 milliards de cartes basées sur la norme EMV, le standard de sécurité commun de Mastercard et Visa, sont livrées chaque année aux consommateurs du monde entier, que ce soit à l'occasion de l’ouverture d’un compte bancaire, pour le renouvellement d'une carte à l’approche de sa date d'expiration ou encore pour un remplacement en urgence quand la carte a été perdue ou piratée. Dans ce contexte, la SPA demande aux « organismes gouvernementaux ainsi qu'aux acteurs de la banque et des paiements d'améliorer la situation au profit des consommateurs ».

Selon l’Observatoire CB, l'an dernier, près de 490 milliards d'euros de dépenses dans les magasins ou sur internet ont été réglés par les 72,7 millions de cartes bancaires CB, distribuées par les prestataires de services de paiement en France, soit environ 60% des dépenses de consommation courante.

Le classement des banques les moins chères au 1er juillet