La Bourse de Paris a fini en baisse de 0,36% mardi en dépit de la décélération de l'inflation aux Etats-Unis, le secteur du luxe ayant pesé sur la cote, tout comme la veille.

L'indice CAC 40 a cédé 23,96 points à 6.652,97 points au lendemain d'un petit rebond de 0,20%.

La hausse des prix à la consommation a ralenti plus fort que prévu en août aux Etats-Unis : sur un mois, l'inflation a décéléré à 0,3%, contre 0,5% en juillet, moins que les 0,4% attendus par les analystes. Et sur un an, la hausse des prix est de 5,3%, contre 5,4% en juillet.

"Cela a été vu d'abord comme un très bon chiffre puisqu'il éloigne le spectre d'une intervention rapide de la Réserve fédérale américaine" pour normaliser sa politique monétaire, explique à l'AFP Lionel Melka, responsable de l'équipe de gestion chez Homa Capital.

Puis "après réflexion", les investisseurs se sont demandés si cela ne voulait pas dire que l'économie ralentit", ce qui peut peser sur les résultats des entreprises, ajoute-t-il.

En outre, la cote parisienne a souffert de la forte exposition des valeurs du luxe à la Chine, où des restrictions de déplacements ont été décidées dans la province du Fujian (sud-est de la Chine), souligne l'expert.

"On voit à quel point la Chine est l'alpha et l'omega de ces groupes", indique-t-il.

Le luxe plombe l'indice

Le trio LVMH (-1,55% à 646,80 euros), Hermès (-0,74% à 1.269,50 euros) et Kering (-2,76% à 658,30 euros), qui pèse pour plus d'un quart dans la cote, a gangrené la séance.

Estimant dans une note que la "prospérité commune" voulue par président chinois "révèle la vulnérabilité" de l'industrie du luxe, AlphaValue a abaissé sa recommandation sur ces titres et sur l'italien Prada.

L'aéronautique dans le rouge

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Durement touché comme tout le secteur de l'aéronautique par la crise du Covid-19, l'équipementier Latécoère (-4,23% à 0,54 euro) est resté dans le rouge au premier semestre 2021 mais estime avoir atteint le point bas au cours de la période.

Safran (-3,39% à 103,66 euros) et Airbus (-2,02% à 112,76 euros) ont souffert de concert dans un contexte marqué par le risque sanitaire.

Nouvel actionnaire pour TF1

L'action TF1 a pris 1,18% à 8,60 euros après l'annonce d'une prise de participation de 5% dans le groupe par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, propriétaire de CMI France qui édite notamment "Elle", "Arts & décoration" ou "Marianne".

pan/vac/