La Bourse de Paris a terminé mercredi en forte progression de 1,85%, effaçant en deux séances ses pertes de lundi, portée par de bons résultats d'entreprises.

L'indice vedette CAC 40 a pris 117,63 points à 6.464,48 points, repassant au-dessus du seuil des 6.400 points et de son niveau de clôture de vendredi. Mardi, il avait rebondi de 0,81%.

Lundi, les marchés avaient fortement baissé en raison de la menace que le variant Delta du coronavirus fait peser sur la reprise économique.

« Cela arrive souvent qu'après une séance de forte baisse, le mouvement ne perdure pas car il y a toujours des acheteurs à bon compte », explique Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance.

La volatilité est élevée depuis le début de l'été sur des marchés qui sont « à l'affût de la moindre information » et selon l'analyste de Kiplink, « le variant Delta n'a été qu'un prétexte pour prendre des bénéfices ».

Finalement « on s'aperçoit que le variant Delta ne déclenche pas de vague d'hospitalisations et tant que les hôpitaux ne sont pas saturés il n'y a aucune raison de refermer les économies », ajoute-t-il.

Les investisseurs regagnent également un peu d'optimisme grâce à de « très bonnes » publications de résultats d'entreprises, estime M. Cohen.

Beaucoup d'entreprises ont retrouvé leurs niveaux d'activité de 2019, enregistrent des taux de croissance records ou dépassent les attentes des analystes.

Les marchés ont également dans leur ligne de mire la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) de jeudi, dont « aucune surprise » ne devrait émerger, anticipe Philippe Cohen.

Les pétrolières bénéficient de l'envolée des cours

Les cours du pétrole brut étaient en forte hausse mercredi, poursuivant eux aussi leur rebond après leur chute de lundi, malgré l'annonce d'une hausse hebdomadaire inattendue des stocks américains.

Les entreprises du secteur profitaient de cette tendance. CGG a grimpé de 6,36% à 0,61 euro, en tête du SBF 120, suivie de Vallourec qui est montée de 6,33% à 7,89 euros. Vallourec a par ailleurs annoncé une révision à la hausse de ses perspectives pour 2021.

TotalEnergies a pris 2,67% à 35,80 euros et TechnipFMC 3,88% à 6,64 euros.

L'auto en pleine montée

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Les actions du secteur automobile ont enregistré de fortes progressions. A l'instar de « Volkswagen, dont les ventes dans l'électrique et l'hybride ont bondi », les valeurs exposées aux véhicules électriques hybrides sont tirées vers le haut, remarque Philippe Cohen. D'autant plus que « les valorisations dans le secteur automobile sont faibles », ce qui attire les investisseurs, continue l'analyste.

L'équipementier automobile Plastic Omnium est monté de 4,91% à 26,52 euros après avoir publié des bénéfices supérieurs aux attentes au premier semestre. L'entreprise a légèrement revu à la hausse ses objectifs pour 2021.

Dans son sillage, Valéo a pris de 2,77% à 23,78 euros et Faurecia de 2,32% à 38,88 euros.

Côté constructeurs, Renault s'est appréciée de 4,46% à 31,41 euros et Stellantis de 3,29% à 15,68 euros.

Sanofi,seule dans le rouge

Le laboratoire Sanofi était la seule valeur du CAC 40 à finir en baisse, perdant 0,07% à 87,03 euros. L'Agence européenne des médicaments a pourtant annoncé mardi le lancement d'une procédure d'« examen continu » de son vaccin contre le Covid-19, ouvrant la voie à une éventuelle demande d'autorisation prochaine dans l'Union européenne.