La Bourse de Paris continuait de progresser (+0,27%) mardi matin, à l'orée d'une séance qui s'annonce calme faute d'actualité majeure et tandis que l'anticipation d'une reprise forte aux Etats-Unis fait de plus en plus ressurgir les craintes inflationnistes.

A 09H36 (07H36 GMT), l'indice CAC 40 prenait 17,23 points à 6.325,13 points. La veille, il avait fini en progression de 0,61%.

« A part quelques statistiques américaines cet après-midi, la séance du jour s'annonce calme », note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Après la publication d'un très robuste PIB de 6,4% aux Etats-Unis de janvier à mars, l'attention des investisseurs semblait surtout focalisée sur la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain de vendredi.

En cas de chiffres dépassant les attentes, le marché pourrait se voir conforté dans ses anticipations d'une inflation plus forte et pérenne que ce que la Fed semble prévoir pour l'instant.

« Les investisseurs savent que l'inflation va accélérer dans les prochains mois. Quand ce sera le cas, ils s'interrogeront sur le caractère durable de cette hausse, ce qui devrait remettre la pression sur la Fed », complète M. Le Liboux.

Le produit intérieur brut des Etats-Unis pourrait croître de 7% en 2021, son rythme le plus rapide depuis le début des années 1980, a prévenu lundi le président de la Fed de New York, John Williams.

Il a toutefois jugé « important de ne pas surréagir à (la) volatilité des prix résultant des circonstances uniques de la pandémie » au moment où certaines craintes inflationnistes refont surface.

Sur le front sanitaire, la situation en Inde est de plus en plus inquiétante, avec plus de 20 millions de cas de Covid recensés mardi et un système de santé asphyxié, conduisant l'Australie à interdire de rentrer à des milliers de ses ressortissants coincés en Inde.

De leur côté, les Etats-Unis devraient autoriser le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 12 ans et plus à partir de la semaine prochaine, selon des médias américains.

Côté indicateurs, seule la balance commerciale des Etats-Unis pour mars est à l'agenda.

Dassault décolle

Dassalt Aviation montait de 6,26% à 967,50 euros. L'Egypte a confirmé avoir signé avec la France un contrat pour l'achat de trente avions de combat Rafale supplémentaires de la société Dassault, dans un communiqué de l'armée publié dans la nuit de lundi à mardi.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Trigano a le vent en poupe

Le numéro un européen du camping-car bondissait de 9,52% à 164,50 euros, porté par ses résultats du premier semestre et un relèvement de sa recommandation à « acheter » contre « conserver » auparavant par Société Générale.

Bonduelle fait grise mine

Bonduelle reculait en revanche de 1,38% à 21,40 euros après avoir fait état de ventes en baisse de 11,4% au troisième trimestre de son exercice décalé 2020/21.

Vivendi et Mediaset font la paix

Vivendi grappillait 0,34% à 29,19 euros. Les géants européens des médias Vivendi et Mediaset ont annoncé lundi « renoncer à tout litige » après des années de conflits, démarrés autour de la création ratée d'un concurrent à Netflix en 2016.