La Bourse de Paris se rattrapait légèrement mercredi (+0,60%), après les publications matinales de résultats d'entreprises et au lendemain d'un net recul.

A 09H40 (07H40 GMT), l'indice CAC 40 avançait de 38,28 points à 6.203,39 points. Mardi, il avait fini en forte baisse de 2,09%, mettant un terme à cinq séances consécutives de hausse.

« L'augmentation des cas de coronavirus en Asie, en Inde et au Japon, ainsi que les nouvelles restrictions sur les voyages à l'étranger semblent avoir provoqué une réévaluation de la reprise », explique Michael Hewson, analyste en chef chez CMC Markets UK.

Des prises de bénéfices ont ainsi été effectuées mardi et ont corrigé les survalorisations de certains actifs.

Les secteurs bancaire et automobile ont été particulièrement malmenés par la correction technique et les prises de bénéfices.

Sur le front sanitaire, si les campagnes de vaccination se poursuivent en Europe et aux Etats-Unis, les derniers bilans de contaminations et de décès en Inde et au Brésil rappellent aux investisseurs que la pandémie ne faiblit pas et que les variants continuent de se propager.

Emmanuel Macron s'est félicité mardi que la vaccination « s'accélère », avec près de 18 millions de doses injectées, et la campagne devrait bientôt être renforcée par le vaccin Johnson & Johnson, qui a été approuvé par l'Agence européenne des médicaments.

« Les tensions sur les chaînes d'approvisionnement globales restent fortes, les risques de rupture d'approvisionnement sont accentués par la progression de l'épidémie en Asie, notamment en Inde », craignent Christian Parisot et Jean-Louis Mourier, analystes pour Aurel BGC.

Au Royaume-Uni l'inflation a rebondi en mars à 0,7% sur un an, comparé à 0,4% en février, principalement à cause du prix du carburant et des vêtements.

Du côté des entreprises, plusieurs grands groupes ont publiés mercredi matin leurs résultats du premier trimestre, globalement conformes aux attentes. Accor est attendu après la séance.

Carrefour enthousiasme les investisseurs

Le distributeur a enregistré des ventes solides au premier trimestre et a annoncé son premier programme de rachat d'actions depuis dix ans. Attirés par cette opération, les investisseurs ont fait monter le cours de 3,11% à 15,57, en haut du CAC 40.

Valneva contourne l'UE

Faute d'accord avec l'Union européenne, le laboratoire franco-autrichien va se tourner vers des discussions pays par pays pour fournir son candidat-vaccin contre le Covid-19. Après cette annonce, le titre perdait 9,86% à 11,52 euros.

Kering ne surprend pas

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Le groupe français a réalisé un chiffre d'affaires sur le premier trimestre 2021 qui dépasse le niveau pré-pandémie de 2019. Son titre ne prenait cependant que 0,50% à 629,00 euros.

Sartorius Stedium Biotech profite des vaccins

Le fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech (+0,42% à 385,30 euros) a affiché des résultats en très forte progression au premier trimestre, en lien avec la fabrication de vaccins.

Nouvelle péripétie dans le projet Suez-Veolia

Les fonds d'investissement Ardian et GIP ont décidé qu'ils ne participeraient pas au projet de « nouveau Suez », le futur groupe prévu par l'accord de rapprochement entre Suez (-0,18% à 19,93 euros) et Veolia (+0,08% à 24,79 euros), jugé insatisfaisant.

Interparfums validé

Interparfums (+0,76% à 53,10 euros) a enregistré des ventes en forte progression au premier trimestre et revenant à des niveaux d'activité d'avant pandémie.