La Bourse de Paris évoluait en baisse (-0,59%) mardi, après des publications de résultats d'entreprises peu réjouissants et alors que les investisseurs récupèrent leurs bénéfices après les bonnes séances de la semaine passée.

A 09H50 (07H50 GMT), l'indice CAC 40 reculait de 40,40 points à 6.256,69 points. Lundi, la cote parisienne avait fini en légère hausse de 0,15% à 6.296,69 points, un plus haut de clôture depuis novembre 2000.

Alors que la plupart des bourses européennes reculent, le CAC 40 voit une baisse plus prononcée mardi matin, après la publication de plusieurs résultats d'entreprises, de quoi inquiéter les investisseurs très attentifs aux signes de reprises.

Les marchés évoluent à des sommets depuis plusieurs semaines, à l'instar du Dax de Francfort ou du S&P de Wall Street qui ont battu des records vendredi.

« Les investisseurs ont pris quelques bénéfices lundi après les records de vendredi », estiment les analystes de Saxo banque dans une note, faisant référence à un mouvement général baissier sur la plupart des marchés américains et européens.

Les marchés pourraient cependant commencer à s'inquiéter d'une survalorisation des actions et décider de limiter les prises de risques, notamment si les performances des sociétés ne sont pas conformes à leurs attentes.

Lundi, les investisseurs ont été préoccupés par une légère hausse des taux d'intérêt obligataires dans l'après-midi.

Le taux des obligations du Trésor français à 10 ans est repassé dans le positif, à 0,019%.

« On avait déjà flirté au cours du premier trimestre en territoire positif, depuis le début de l'année il y un mouvement de légère hausse des taux », a constaté mardi sur Radio Classique Anthony Requin, directeur de l'Agence France Trésor, qui gère la dette et la trésorerie de l'Etat français.

Selon lui, « les investisseurs anticipent, ils sont dans l'après, dans le déconfinement » et optimistes quant à la reprise économique.

Le marché est par ailleurs dans l'attente de la prochaine réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, prévue jeudi.

Atos chute

Le géant informatique français enregistrait la pire baisse du CAC 40 (-5,33% à 57,88 euros) après avoir annoncé des ventes en baisse au premier trimestre et trois acquisitions dans les secteurs du numérique, de la cybersécurité et du « Big Data ».

Danone manque de jus

Le titre Danone perdait 1,87% à 59,20 euros, après la publication d'un chiffre d'affaires en recul de plus de 9% au premier trimestre 2021.

Air France recule

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Air France-KLM (-3,26% à 4,87 euros) a annoncé lundi le succès de son augmentation de capital de 1,036 milliards d'euros, une étape dans le plan de soutien accordé au groupe. L'Etat français va voir sa participation doubler à 28,6%.

Plastic Omnium sans vigueur

L'équipementier automobile français Plastic Omnium (-0,83% à 28,80 euros) a publié mardi un chiffre d'affaires en légère hausse au premier trimestre (+1% sur un an).

M6 en baisse

Le titre Métropole Télévision perdait 0,75% à 18,46 euros après l'annonce d'un chiffre d'affaires en baisse de 7,7% au premier trimestre et malgré un niveau de marge opérationnelle record, atteignant 21,7%.

Engie cède une participation

Engie (-0,79% à 12,29 euros) a annoncé la signature d'un accord en vue de la cession au taïwanais TCC de sa participation de 60,5% dans sa filiale spécialisée dans le stockage d'énergie, Engie EPS.