La Bourse de Paris devrait prolonger ses gains lundi à l'ouverture, après les sommets déjà atteints la semaine dernière sur les marchés actions optimistes quant à la reprise économique.

Le contrat à terme sur l'indice CAC 40 prenait 0,13% une quarantaine de minutes avant l'ouverture.Vendredi, la cote parisienne avait fini en hausse de 0,85% à à 6.287,07 points, un plus haut depuis novembre 2000.

« Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin après de nouveaux records historiques pour le Dow Jones et le S&P 500 vendredi dans le sillage d'une série de solides données économiques américaines tout au long de la semaine », anticipe John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

« La nervosité pourrait cependant monter d'un cran à trois jours de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) où Christine Lagarde devra notamment expliquer comment elle compte adapter la politique monétaire de l'institution sise à Frankfurt face à la progression de l'inflation », tempère-t-il.

Les perspectives d'une économie plus forte font craindre une accélération des prix qui pourrait alors entraîner un resserrement des politiques monétaires.

L'optimisme quant à une reprise dynamique a ainsi conduit les marchés au zénith la semaine dernière : le Dow Jones et le S&P 500 ont battu de nouveaux records vendredi à la clôture de Wall Street, tout comme l'indice Dax de la Bourse de Francfort.

Si l'agenda de lundi est dépouillé, le reste de la semaine sera plus étoffé avec des publications de résultats de poids lours de la cote dont L'Oréal, Kering et Danone.

Le sommet international de jeudi et vendredi sur la question climatique, organisé par le président américain Joe Biden sera suivi de près avant la grande conférence climat COP26 prévue à Glasgow, en Ecosse, en novembre.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Valeurs à suivre

Renault : « Renault va créer de la valeur en France », qui pourra représenter 8 milliards d'euros par an, affirme son directeur général Luca de Meo dans le Journal du Dimanche, grâce à son pôle de production de voitures électriques dans le Nord et des activités de pointe à créer pour les véhicules à hydrogène.

Veolia : le PDG Antoine Frérot s'est dit prêt à communiquer aux syndicats de Suez le contenu de l'accord conclu par le géant de l'eau pour racheter une bonne part des activités de son concurrent, et a esquissé une intégration rapide, qui devrait être aboutie d'ici « deux à trois ans », dans un entretien au Journal du Dimanche.