La Bourse de Paris devrait rebondir à l'ouverture

Drapeaux européens sur le Kirchberg à Luxembourg
© Christian Müller - Fotolia.com

La Bourse de Paris devrait rebondir à l'ouverture mercredi, confiante dans les mesures prises par les autorités chinoises face à la propagation du coronavirus.

Le contrat à terme sur le CAC 40 prenait 0,41% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en baisse de 0,54% à 6.045,99 points.

« Les marchés européens devraient ouvrir en hausse malgré les craintes qui entourent le développement du coronavirus chinois après la découverte d'un cas à Seattle, aux États-Unis et d'un 9ème décès en Chine », prévoient les experts de Mirabaud Securities Genève.

« Les investisseurs semblent se focaliser sur les résultats des entreprises qui, dans l'ensemble, sont meilleurs qu'attendu », poursuivent-ils.

La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi, fragilisée par les craintes liées à la propagation d'un virus asiatique, par l'abaissement des prévisions de croissance du FMI ainsi que par les nouveaux déboires de Boeing.

Le bilan du nouveau coronavirus s'est encore alourdi mercredi en Chine, où les autorités ont fait état de neuf morts et averti que le virus pourrait « muter » et se propager plus facilement.

Les autorités ont précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients, alourdissant un précédent décompte d'environ 300 cas.

Elles ont annoncé des mesures de prévention telles que la ventilation et désinfection dans les aéroports, les gares et les centres commerciaux. Des détecteurs de température corporelle pourront également être installés dans les sites très fréquentés.

Pendant ce temps, au forum économique mondial de Davos (Suisse), le président américain Donald Trump a fustigé mardi à Davos les « prophètes de malheur » du climat, vantant l'indépendance énergétique des Etats-Unis, tandis que la militante Greta Thunberg a répété qu'il était temps de « paniquer ».

Donald Trump a par ailleurs indiqué mardi que des discussions allaient être engagées en vue de signer un « accord commercial » avec l'Union européenne, en marge d'une rencontre bilatérale avec la cheffe de l'exécutif européen Ursula von der Leyen.

Alors que les Etats-Unis viennent de conclure une trêve commerciale avec la Chine, M. Trump a toutefois averti qu'il « réfléchirait très sérieusement » à taxer les importations de voitures européennes si jamais les discussions n'aboutissaient pas.

Côté macroéconomique, la Corée du Sud a enregistré en 2019 une croissance de 2,0% de son PIB, soit le rythme le plus faible en 10 ans.

Les investisseurs attendent aussi les reventes de logements aux Etats-Unis.

VALEURS A SUIVRE

Au vu de la propagation du coronavirus, qui a conduit de nombreux pays à renforcer les contrôles des passagers dans les aéroports, les secteur aérien et du tourisme seront à surveiller.

Il en va de même pour le secteur automobile dans le sillage de la chute à la Bourse de Tokyo du titre Mitsubishi Motors visé par une enquête et des perquisitions de la justice allemande dans le cadre du Dieselgate.

Airbus : le Soudan a annoncé que l'avionneur européen était en discussion pour vendre huit nouveaux appareils à sa compagnie aérienne nationale, afin de moderniser sa flotte.

Amundi : le poids lourd mondial de la gestion d'actifs va acquérir 100% du capital de la filiale de la banque Banco Sabadell spécialisée dans la gestion d'actifs en Espagne, pour un montant de 430 millions d'euros.

Le secteur aérospatial : la Commission européenne a annoncé mardi l'octroi d'un prêt de 100 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour le développement de la fusée Ariane 6 et un nouveau dispositif doté de 100 millions d'euros pour soutenir les PME du secteur.

Vranken Pommery Monopole : la maison de champagne française prévoit un recul de ses résultats annuels après la chute des ventes de champagne en France due à la régulation des promotions dans la grande distribution par la loi Alimentation (Egalim).

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire