psa

La Bourse de Paris attendue en léger repli avant la signature de l'accord sino-américain

Ours et taureau
© peterschreiber media - Fotolia.com

La Bourse de Paris s'orientait vers une ouverture en léger repli mercredi, dans un marché suspendu à la signature de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, même si Washington a prévenu que les droits de douane déjà en place seraient maintenus.

Le contrat à terme sur le CAC 40 lâchait 0,12% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini sans tendance (+0,08%) à 6.040,89 points.

Wall Street a pour sa part terminé en ordre dispersé.

« Les indices européens devraient ouvrir en légère baisse ce matin dans le sillage de l'incertitude des investisseurs avant la (potentielle) signature de l'accord commercial sino-américain et la suite de la publication des résultats d'entreprises américaines », ont estimé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

Donald Trump doit parapher mercredi à 11H30 locales (16H30 GMT), en présence du vice-Premier ministre chinois Liu He, un accord synonyme de trêve à la guerre commerciale avec la Chine, adressant un signal d'apaisement à sa base à l'aube d'une année électorale qui débute par un retentissant procès en destitution.

Mais même si « le risque d'une escalade supplémentaire a désormais disparu, ce qui doit être salué, les taxes (douanières) sont toujours plus élevées aujourd'hui qu'il y a deux ans, et ne devraient pas baisser à court terme », a abondé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

L'administration Trump a en effet indiqué mardi que les Etats-Unis allaient maintenir à l'avenir les tarifs douaniers sur les importations venues de Chine déjà en place.

« Rappelons ainsi que des tarifs douaniers américains de 25% sur 370 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine subsisteront après l'accord de phase 1, ce qui représente les deux tiers du total des exportations de la Chine vers les Etats-Unis », ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

En matière d'indicateurs, le marché prendra connaissance des chiffres de l'inflation française et britannique pour décembre ainsi que de la première estimation du PIB 2019 de l'Allemagne, qui devrait témoigner d'une croissance en nette perte de vitesse.

Aux Etats-Unis, l'indice d'activité manufacturière de la région de New York (Empire State) complètera l'agenda.

Valeurs à suivre

ADP : le trafic des aéroports parisiens a enregistré une hausse de 2,5% en 2019 pour atteindre un total de 108 millions de passagers accueillis à Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly et a été affecté en décembre par les grèves.

Esker : l'éditeur de logiciels permettant aux entreprises de dématérialiser leurs documents de gestion a réalisé un exercice 2019 record en matière d'activité et prévoit de faire mieux encore cette année.

PSB Industries : le groupe, désormais recentré sur ses seules activités dans l'emballage pour la cosmétique et la santé, a vu la dégradation de son activité s'accentuer en fin d'année.

GL Events : le groupe spécialisé dans l'organisation de salons professionnels et la logistique des grands événements a vu son activité bondir lors de l'exercice écoulé, à la faveur d'un excellent quatrième trimestre.

Thermador : le distributeur en gros d'articles de robinetterie a maintenu la cadence en fin d'exercice, après un troisième trimestre déjà jugé « exceptionnel » dans certaines de ses branches d'activité.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire