La Banque du Japon (BoJ) n'a pas modifié mercredi sa politique monétaire ultra-accommodante, contrairement aux attentes de certains spéculateurs, ce qui a aussitôt fait sombrer le yen par rapport au dollar et à l'euro.

La BoJ a maintenu son taux négatif de court terme à -0,1% et n'a pas augmenté le plafond des rendements obligataires japonais à 10 ans qu'elle tolère, alors qu'elle l'avait relevé par surprise à 0,5% le mois dernier, ce qui avait ravivé les spéculations sur un prochain resserrement monétaire de sa part.

L'institution a aussi révisé mercredi ses prévisions macroéconomiques pour le Japon.

Si elle a légèrement relevé sa prévision d'inflation pour l'exercice en cours 2022/23 (qui s'achèvera le 31 mars), à 3% contre 2,9% précédemment, elle a en revanche laissé inchangée sa perspective pour 2023/24, à 1,6%.

Elle a aussi rehaussé sa prévision d'inflation pour 2024/25 à 1,8% contre 1,6% auparavant.

Mais ces nouvelles prévisions restent inférieures à l'objectif réitéré mercredi par la BoJ d'atteindre une hausse des prix stable de 2%, la raison d'être de sa politique monétaire ultra-accommodante depuis dix ans.

Ces nouvelles perspectives ne changent donc pas sa vision selon laquelle l'accélération actuelle de l'inflation au Japon ne devrait pas durer.

Car la hausse des prix à la consommation dans l'archipel nippon a été essentiellement stimulée l'an dernier par des facteurs externes : la flambée des prix mondiaux de l'énergie et de l'alimentation dans le sillage de la guerre en Ukraine et des sanctions internationales contre la Russie, tandis que les perspectives de croissance et de hausses de salaires au Japon restent limitées.

La BoJ a d'ailleurs revu en légère baisse sa prévision de croissance du PIB nippon en 2022/23 (1,9% contre 2% auparavant). Elle a aussi abaissé ses pronostics pour 2023/24 (1,7% contre 1,9% précédemment) comme pour 2024/25 (1,1% contre 1,5%).

Sur le marché des changes, le dollar bondissait à 130,57 yens vers 03H15 GMT contre 128,5 yens avant les annonces de la BoJ. L'euro se renforçait aussi nettement, autour de 141 yens contre 138,5 yens avant la BoJ.