Clap de fin pour Prismea. La banque en ligne du Crédit du Nord à destination des professionnels a fermé ses portes le 21 octobre 2022, soit deux ans à peine après sa création.

Fin 2020, le Crédit du Nord avait lancé Prismea en grande pompe. Sa promesse ? Une néobanque pour les artisans, les entrepreneurs et les entreprises de 1 à 50 salariés avec un compte 100% digital et l'accès aux 776 agences Crédit du Nord.

Dans le détail, Prismea proposait 3 offres, avec des tarifs s'échelonnant de 9 à 75 euros par mois, sans frais cachés ni commissions de mouvements. Les clients bénéficiaient de cartes physiques Mastercard, de cartes virtuelles et de prévisionnels de trésorerie.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Des « milliers » de clients

Interrogé par MoneyVox en avril 2021, Dorian Cauvas, co-fondateur de Prismea, indiquait que la banque comptait « plusieurs milliers de clients », dont 30% avaient ouvert un compte par le biais des agences du Crédit du Nord.

« Nous resterons mobilisés, tout au long de cette nouvelle année, pour faire évoluer notre compte pro en ligne et pour simplifier le quotidien des dirigeants et de leurs équipes », annonçait Prismea sur les réseaux en janvier dernier.

Le sort en a toutefois décidé autrement. Depuis le 21 octobre 2022, Prismea a cessé son activité. Sollicité par la rédaction MoneyVox quant aux raisons de cette fermeture, le Crédit du Nord indique avoir préféré « ne pas reconduire ses investissements (...) au regard des coûts de développement nécessaires à la poursuite de l'activité ».

Les clients de Prismea se sont vu proposer de rejoindre Shine, le compte pro en ligne filiale du groupe Société Générale. Cette annonce intervient alors que la fusion des groupes Société Générale et Crédit du Nord, annoncée fin décembre 2020, se poursuit. Au total, 157 agences Société Générale et Crédit du Nord devraient ainsi fermer en 2023, sur un total de 650 prévues d'ici 2025.

Les fermetures de sites s'accompagnent de suppressions de postes. Au total, 3 700 postes devraient disparaître d'ici 2025 dans le cadre de la fusion, dont 900 dès l'année prochaine, selon les informations de Ouest France.

Par ailleurs, à compter du 1er janvier 2023, les tarifs bancaires appliqués aux 9 millions de clients particuliers de la Société Générale et du groupe Crédit du Nord seront similaires. Et pour ces derniers, de nombreuses lignes tarifaires vont diminuer.

Compte pro : comparatif des banques en ligne