La fusion des réseaux Crédit du Nord et Société Générale s'accélère. A compter du 1er janvier 2023, les tarifs appliqués aux 9 millions de clients particuliers seront identiques. De nouvelles marques régionales seront également mises en place.

La fusion entre la Société Générale et sa filiale, le Crédit du Nord avance à grands pas. Annoncée fin 2020, elle sera effective sur le plan juridique à compter du 1er janvier 2023, a confirmé la banque rouge et noire à MoneyVox ce mercredi. Et l'une des traductions concrètes de ce regroupement est la mise en place d'une politique tarifaire commune.

En effet, sur le site du Crédit du Nord, il est fait mention des « brochures tarifaires au 1er janvier 2023 », avec un pdf « Télécharger les conditions et tarifs SG 2023 des particuliers ». Ce document consacré aux principales conditions appliquées aux opérations bancaires des particuliers vient annuler et remplacer les précédentes. Il précise également que cette brochure est aussi disponible sur les sites particuliers.sg.fr, credit-du-nord.fr, banque-nuger.fr, smc.fr, banque-kolb.fr, banque-laydernier.fr, tarneaud.fr, banque-courtois.fr, banque-rhone-alpes.fr. Concrètement, à compter de l'année prochaine, les 9 millions de clients particuliers de la nouvelle banque se verront appliquer les mêmes conditions tarifaires.

De nouvelles marques régionales

Cette brochure tarifaire vient aussi confirmer la création d'une nouvelle entitée associée à plusieurs marques régionales : SG Auvergne-Rhône-Alpes, SG Courtois (Sud-Ouest), SG Crédit du Nord, SG Grand Est, SG Grand Ouest, SG Laydernier (Savoie), SG SMC (Sud-Est), SG Société Générale (Agences de Corse), SG Société Générale (Agences de Paris / Ile de France), SG Tarneaud (Centre).

Au-delà de la fusion juridique, un autre chantier de taille est mené en parallèle : la migration informatique des banques du Crédit du Nord sur le réseau commun Société Générale. « Elle doit notamment permettre de gérer sur une seule infrastructure toutes les offres des deux réseaux fusionnés. Si tout se passe comme prévu, la « nouvelle banque » pourra donc bel et bien fonctionner de manière opérationnelle le lundi 15 mai au matin » 2023, indiquait cet été Les Echos.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Cette fusion devrait se traduire par la fermeture de 157 agences des deux réseaux en 2023, 300 en 2024, pour un total de 600 à 650 fermetures d'ici 2025. Elle va également entraîner la suppression de 3 700 postes, mais la direction assure qu'il n'y aura pas de départ contraint.