Le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans, qui fait référence sur les marchés, a atteint son plus haut depuis janvier 2014 mardi dans un contexte de resserrement monétaire des banques centrales.

Peu après 15H40, le taux d'intérêt pour la dette française à 10 ans a atteint 2,501%, dépassant le plus haut de l'année, atteint précédemment en juin (2,47%). Pour retrouver trace d'un taux d'intérêt supérieur à 2,50%, il faut remonter jusqu'à janvier 2014.

En début d'année, il tournait encore autour de 0,2%, après avoir été longtemps négatif en 2021.

Depuis plusieurs semaines, ce taux se redresse vivement : il était retombé à 1,25% début août après son premier pic mi-juin. Mais depuis, les banques centrales occidentales ont encore durci le ton face à l'inflation, qui était de 9,1% en août sur un an en zone euro et de 8,3% aux Etats-Unis le même mois.

« Cette montée des taux est sous l'effet couplé des politiques monétaires de la Banque centrale européenne et de la Banque centrale américaine », a rappelé au cours d'une conférence avec des journalistes Alexandre Baradez, analyste d'IG.

Les discours des deux institutions « se ressemblent assez : il faut agir vite et fort » développe-t-il, expliquant cette brutale trajectoire.

En septembre, la BCE a procédé à la plus forte hausse de son principal taux directeur de son histoire, de 75 points de base. La Fed s'apprête à faire de même mercredi, pour la troisième fois de suite, certains analystes anticipant même une remontée de 100 points de base.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

La hausse des taux directeurs se répercute presque mécaniquement sur les conditions de financement des entreprises, des Etats mais aussi des ménages. Elle vise à réduire les crédits distribués, l'activité économique et donc à calmer la surchauffe des prix.

Tous les pays occidentaux sont concernés par cette tendance : lundi, le 10 ans américain a dépassé les 3,5% pour la première fois depuis 2011. Le taux allemand à même échéance a aussi battu mardi son record de l'année, à 1,952% vers 15H55, le plus haut depuis début 2014 également.

Le taux à deux ans de la France, une échéance plus sensible aux changements des politiques monétaires des banques centrales, a atteint 1,723% vers 15H30, son plus haut niveau depuis novembre 2011.