Pendant sept mois, un habitant de Clergoux (Corrèze) s'est battu contre la Banque Postale pour toucher l'héritage de ses parents, morts à quelques mois d'intervalle. L'établissement financier, qui bloquait les 8 000 euros se trouvant sur leur compte courant, a finalement consenti à verser les fonds au jeune homme grâce à l'intervention de RMC.

Un jeune homme originaire de Clergoux (Corrèze) s'est battu pendant sept mois pour toucher les 8 000 euros de la succession de ses parents, décédés en avril 2020 et octobre 2021. Selon RMC, la Banque Postale bloquait les fonds au motif que le notaire ne lui aurait pas transmis les documents dans le délai imparti.

Des propos démentis par la notaire de l'homme concerné, qui a assuré avoir envoyé à la banque de très nombreuses relances. Au micro de RMC, l'habitant de Clergoux a d'ailleurs précisé qu'il s'était rendu dans le bureau de la notaire neuf jours seulement après le décès accidentel de son père, le 16 octobre 2021.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Il va enfin pouvoir toucher l'argent

Or, cette situation a mis le Corrézien dans une situation financière critique. Ce dernier a confié à nos confrères qu'il n'avait pas de quoi payer les 2 000 euros de frais d'obsèques, les 1 000 euros de taxe foncière et les différents impôts et factures de clôture de comptes liés au décès de ses parents.

Ils clôturent le livret A de leur fils de 9 ans décédé, la banque leur facture des frais de succession

Les pompes funèbres avaient même entamé une procédure de saisie sur salaire consécutive au non-déblocage par la banque des frais d'inhumation, évalués à 5 000 euros. Contactée à plusieurs reprises dans le cadre de l'émission RMC s'engage pour vous, dont le but est de trouver des solutions aux problèmes des auditeurs, la Banque Postale a finalement consenti à verser les fonds.