La Banque centrale du Chili a annoncé mercredi le relèvement de son taux directeur de 1,50% à 2,75%, la plus importante hausse depuis 2001, en raison de l'inflation.

La Banque centrale a relevé de 125 points de base le taux d'intérêt face à un « scénario macroéconomique qui a augmenté les risques concernant l'objectif (officiel) d'une inflation à 3% », selon la Banque centrale.

Cette décision intervient après que l'indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,2% en septembre, un record mensuel en treize ans, et alors qu'il s'élève à 4,4% depuis début 2021 et à 5,3% sur les douze derniers mois.

L'inflation a été stimulée par une présence plus importante de liquidités dans le pays après plusieurs votes au Parlement autorisant à trois reprises les Chiliens à retirer des fonds de leur épargne-retraite privée afin de faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie de coronavirus.

Pour la Banque centrale, d'autres hausses de taux pourraient suivre. La trajectoire sera évaluée dans le prochain rapport de politique monétaire, « en gardant à l'esprit la nécessité d'éviter une hausse plus persistante de l'inflation », fait-elle savoir.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le Chili a fini l'année 2020 avec une inflation de 3%, mais plusieurs experts ont mis en garde contre une « surchauffe de l'économie » et des risques inflationnistes si un quatrième retrait de fonds dans l'épargne-retraite privée, actuellement débattu au Parlement, est approuvé.