La banque BNP Paribas a annoncé jeudi une opération de titrisation assortie de la garantie de la Banque européenne d'investissement (BEI), en vue de déployer 500 millions d'euros de crédits supplémentaires pour les entreprises françaises aux prises avec la crise du Covid-19.

En pratique, cette opération va consister pour BNP Paribas à couvrir auprès d'investisseurs le risque de défaut d'un portefeuille existant de crédits à des petites et moyennes entreprises (PME) ainsi qu'à des entreprises de taille intermédiaire. Et le groupe BEI apportera sa garantie à une partie de ce portefeuille.

Pour BNP Paribas, « cette protection de crédit permet de libérer une partie du capital réglementaire alloué à ce portefeuille et de déployer 515 millions d'euros de nouveaux crédits à destination de PME et ETI en France au cours des deux prochaines années », détaillent le groupe bancaire et la BEI dans un communiqué commun.

Du côté des entreprises, les financements pourront prendre la forme de prêts bancaires ou de crédits-baux, et les bénéficiaires de ces financements auront accès à des conditions financières favorables, grâce au soutien de la BEI.

Cette opération intervient dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier central du plan d'investissement pour l'Europe mis en œuvre à partir de 2015 par la précédente Commission européenne présidée par Jean-Claude Juncker.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

« Elle permettra très concrètement de renforcer le soutien aux PME et ETI fragilisées par les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19 en répondant à leurs besoins de trésorerie et de reprise de l'investissement », assurent les deux partenaires dans le communiqué.