Plan du site Rechercher

Russie : la Banque centrale abaisse son taux directeur à un nouveau plancher

Drapeau russe flottant devant la tour Spasskaïa à Moscou
© Maria Sbytova - Fotolia.com

La Banque centrale de Russie a abaissé vendredi son taux directeur de 0,25 point à 4,25%, son niveau le plus bas dans l'histoire récente de l'institution monétaire, afin de soutenir l'économie qui montre de premiers signes timides de reprise.

La banque explique cette diminution dans un communiqué par la crainte de pressions désinflationnistes « considérables » causées par la baisse mondiale de la demande à cause du nouveau coronavirus.

« La reprise de l'économie mondiale et russe sera graduelle malgré le fait que l'allègement des restrictions ravive l'activité économique », met en garde l'institution.

Dans ces circonstances, la Banque centrale note que l'inflation risque de descendre en dessous de son objectif de 4% en 2021 (3,5 à 4,0%) avant de se stabiliser autour de 4% par la suite. En juin, l'inflation s'était légèrement reprise à 3,2% sur un an contre 3,0% en mai.

La banque a indiqué qu'après une croissance du PIB de 1,6% au premier trimestre, « un profond déclin de la demande domestique et externe (avait) eu lieu ».

En juin, néanmoins, « le déclin de la production industrielle, la contraction des commandes sur le marché domestique et externe et la croissance du chômage ont ralenti. La reprise continue dans le secteur des services et des ventes de détail », a indiqué la Banque centrale.

En juin, le commerce de détail a baissé de 7,7% sur un an, un résultat meilleur que prévu, tandis que le taux de chômage s'est établi à 6,2%.

L'institution monétaire souligne néanmoins la chute des exportations en lien avec les réductions de la production de pétrole établies par l'Opep et ses alliés dont la Russie pour maîtriser le prix du brut après une chute vertigineuse au printemps.

La reprise économique pourrait être instable à cause, notamment, de la baisse des revenus des ménages, note enfin la banque.

La Banque centrale s'attend désormais à une chute du PIB de 4,5 à 5,5% en 2020, avant de remonter dans le vert à 3,5-4,5% de croissance en 2021.

La prochaine réunion de politique monétaire est prévue le 18 septembre.

La Banque de Russie a laissé entendre qu'elle envisageait des baisses supplémentaires du taux directeur lors des réunions futures.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 Agence France-Presse.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !