La Banque Postale a finalisé hier un accord avec l'assureur mutualiste Groupama. Ensemble, ils commercialiseront des produits d'assurance dommages d'ici à la mi-2010. Depuis quelques mois, la Banque Postale multiplie ce type de partenariat afin d'élargir sa gamme de produits.

Durant l'été 2008 déjà, elle avait conclu un accord avec la Société Générale (SG) pour distribuer des crédits à la consommation, via une coentreprise, Banque Postale Financement, détenue à 65% par la Banque Postale et 35% par SG. La commercialisation de ces crédits doit normalement commencer début 2010.

Cette fois, elle s'allie avec Groupama pour proposer à ses clients des assurances dommages auto et habitation, selon le même schéma : une coentreprise, détenue à 65 % par la Banque Postale et 35% par Groupama. Les deux établissements espèrent mettre leurs produits sur le marché vers la mi-2010. Ils ne seront disponibles dans un premier temps que par internet et par téléphone, puis progressivement à travers le réseau de la Banque Postale.

Samedi dernier, la Banque Postale avait également annoncé le rachat d'une majorité (67 à 70%) du capital de Tocqueville Finances, société de gestion de portefeuille dont l'encours s'élevait fin 2008 à 1,5 milliards d'euros.

Enfin, la Banque Postale discute actuellement avec la Mutuelle Générale, deuxième mutuelle santé française, pour proposer une offre en assurance santé via, une fois encore, une filiale commune détenue majoritairement par la Banque Postale.

Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

L'objectif de la Banque Postale, à travers ces achats et ces partenariats, est de proposer à terme toute la gamme des produits financiers à ses clients. Cet élargissement de son périmètre commercial est devenu un impératif depuis la généralisation, début 2009, du Livret A, qui représentait jusque là plus de 14% de son produit net bancaire.