Quatre ans après son lancement, Orange Bank s'impose aujourd'hui comme l'une des cinq principales banques mobiles en France. Mais ce succès a un coût. Et les pertes d'Orange Bank se creusent chaque année. Pas assez, toutefois, pour décourager l'opérateur.

Orange Bank poursuit sa croissance. La banque mobile vient de passer le cap des 1,7 million de clients en France et en Espagne. Et elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Chaque mois, 40 000 nouveaux clients viennent grossir ses rangs.

A la différence des autres néobanques, dont le succès s'est largement construit sur des offres gratuites, plus de 90% des nouveaux clients d'Orange Bank souscrivent à une offre payante : compte bancaire premium, facturé 7,99 euros par mois, mais aussi prêts personnels ou assurances pour les mobiles.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Des pertes assumées

Cependant, Orange Bank reste aujourd'hui largement déficitaire. Une constante depuis son lancement. L'an passé, l'enseigne avait promis de « réduire substantiellement ses pertes ». Sur l'année 2021, la banque mobile a tout de même enregistré, selon L'Agefi, une perte nette consolidée de 166 millions d'euros (contre 195 millions en 2020), portant son total à 809 millions d'euros en quatre ans.

« Cette courbe de progression, avec des investissements substantiels pour créer une nouvelle banque digitale, moderne et en ligne avec les attentes des clients d'Orange, a été prévue depuis le départ. La vitesse de convergence vers l'équilibre est comparable, ou est plus rapide, que celui de ses pairs dans l'industrie des néo-banques », se défendait le groupe dans un précédent communiqué de presse.

Orange Bank, Ma French Bank, Nickel... Qui a la meilleure carte premium ?

847 millions investis

Prévus ou non, ces résultats n'ont pas diminué l'appétit d'Orange pour le secteur bancaire. A l'occasion d'une augmentation de capital, en octobre 2021, l'opérateur a de nouveau mis la main à la poche pour renflouer Orange Bank. Au total, le groupe aura injecté plus de 847 millions d'euros dans son projet de banque mobile.

Dans son rapport annuel, l'opérateur précise qu'il espère atteindre la rentabilité dans les services financiers en 2024. Pour y parvenir, Orange mise notamment sur le continent africain, avec sa filiale de paiement mobile, Orange Money. Lancée en Côte d'Ivoire mi-2020, l'enseigne recense déjà 700 000 clients et devrait prochainement « s'étendre au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso », selon Orange.

Un virement stratégique qui explique en partie le divorce d'Orange et Groupama. Jusqu'à récemment, l'enseigne mutualiste détenait 21,7% du capital d'Orange Bank. Mais fin 2021, elle a préféré quitter l'aventure, laissant Orange seul maître à bord. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

Banque en ligne : le comparatif des offres