N26, qui revendique plus de 2 millions de clients en France, a reçu une amende de 4,25 millions d'euros de la part du régulateur allemand, son pays d'origine.

N26 a été sanctionnée par la Bafin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht, en VO) pour avoir tardé à signaler une cinquantaine de transactions suspectes, rapportent Les Echos. Le quotidien explique que « l'une des critiques porterait sur le processus d'identification des clients par une simple photo, plutôt qu'une vidéo, comme l'exige normalement l'Allemagne ». La néobanque avait déjà reçu, en mai 2019, un rappel à l'ordre du gendarme allemand du secteur financier sur le sujet.

N26 sommée de renforcer sa lutte anti-fraude

C'est N26 elle-même qui a dévoilé publiquement la peine, mardi dans la soirée, devançant la Bafin. Elle a indiqué avoir entièrement payé l'amende et assuré que « toutes les mesures visant à améliorer les déclarations d'activités suspectes ont été mises en œuvre plus tôt dans le courant cette année ».

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

N26, qui compte plus de 7 millions de clients dans 25 pays, a annoncé en début d'année des pertes nettes d'environ 110 millions d'euros, rappellent Les Echos. Elle s'apprête à lancer un nouveau tour de table financier.