L'assureur Maif a indiqué vouloir devenir « l'assureur préféré des trentenaires » d'ici quatre ans, en revoyant ses offres et la manière de les distribuer, a annoncé lundi le groupe en présentant son plan stratégique 2023-2026.

Pour séduire les trentenaires, l'assureur prévoit de « proposer une expérience client complètement adaptée à leurs exigences », cette tranche d'âge ayant « le standard sans doute le plus élevé » en la matière, selon Pascal Demurger, directeur général de Maif.

Actuellement, l'âge moyen des sociétaires Maif se situe un peu en dessous de 45 ans ans, mais « il augmente un peu chaque année », souligne M. Demurger.

Sur les nouvelles offres, Maif espère attirer de nouveaux sociétaires avec des propositions sur la « mobilité décarbonée, et en recrutant par l'assurance de personnes, via l'assurance emprunteur, professionnelle ou l'épargne verte », précise le communiqué.

Sur l'aspect climat, le groupe a indiqué vouloir réduire son empreinte carbone et aligner son portefeuille au plus près d'une trajectoire de réchauffement climatique limité à +1,5 degré avant 2030, contre +1,9 degré actuellement.

Il avait par ailleurs annoncé début janvier un dividende écologique, qui se traduira par 10% du bénéfice net reversé au profit de l'environnement.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 100 € par an grâce à notre comparateur en ligne

« L'engagement de la marque, on en est convaincu, nourrit la performance », a ajouté M. Demurger.

Sur les quatre prochaines années, Maif espère conquérir 200.000 sociétaires net, soit plus que l'objectif de 140.000 de la période précédente, mais moins que les 210.000 effectivement conquis.