L'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour plusieurs communes qui ont subi des dommages liés aux inondations et coulées de boue lors des intempéries début juin dans une vingtaine de départements, selon le Journal officiel dimanche.

Les ministres de l'Economie, de l'Intérieur et le ministre délégué chargé des Comptes publics ont reconnu l'état de catastrophe naturelle pour des communes de l'Allier, des Côtes d'Armor, de la Creuse, de l'Eure, de l'Eure-et-Loir, du Gers, de l'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher, du Loiret, de la Manche, de l'Oise, de la Sarthe, de la Seine-Maritime, des Yvelines, des Deux-Sèvres, de la Haute-Vienne, de l'Yonne et de l'Essonne.

Les violents orages qui ont traversé la France les 4 et 5 juin ont fait un mort et quinze blessés et causé d'importants dégâts agricoles.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin avait souligné qu'il s'agissait de « la première fois depuis vingt ans » qu'une partie aussi vaste du territoire était traversée simultanément par des orages, avec 65 départements touchés.