Une fois que la Sécurité sociale et la complémentaire santé sont intervenues dans le parcours de paiement suite à un soin médical, un particulier a déboursé 202 euros en France en 2020 sur une facture moyenne de totale de 3 109 euros.

En France, la Sécurité sociale puis la mutuelle, obligatoire à l'initiative de l'employeur pour l'ensemble des salariés, prennent en charge une large part des soins de santé. Mais il peut subsister un reste à charge. En 2020, chaque personne a réglé en moyenne de 202 euros pour se soigner. Un montant historiquement bas, selon les Comptes de la santé publiés ce mercredi, qui représente un peu plus de 6% de la facture annuelle moyenne par Français : 3 109 euros sur la base d'un total de 209 milliards. En 2019, le taux de reste à charge après remboursements obligatoires et complémentaires était de 7,2%, et il y a dix ans, en 2011, il s'élevait encore à 8,9%.

En 2020, les hôpitaux ont occupé une large part des soins prodigués en raison de la crise sanitaire par rapport aux cabinets médicaux. Le taux de prise en charge à l'hôpital s'élève à 93%. De nombreuses interventions non prioritaires ont aussi été décalées. « Les dépenses supplémentaires à l'hôpital public ayant été prises en charge essentiellement par la Sécurité sociale » en période de Covid, explique la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES). La mise en place du « 100% Santé » a également contribué à diminuer le reste à charge malgré une facture moyenne en hausse de 7 euros sur un an.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Assurance santé : trouvez la meilleure offre pour vous