Plus de 29 milliards d’euros. Voilà ce que pèserait l’encours des contrats d’assurance-vie souscrits par des Français au Luxembourg. C’est en tout cas ce qu’indique Nicolas Limbourg, PDG de Vitis Life dans une interview publiée ce jour.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Un chiffre qui, selon les propos du dirigeant rapportés par l'Agefi Actifs, place l’Hexagone comme le premier marché des compagnies luxembourgeoises, après avoir détrôné la Belgique (26,57 milliards).

A son niveau, Vitis Life annonce par ailleurs atteindre cette année une collecte brute de près de 80 millions d’euros avec notamment « un encaissement en progression de l’ordre de 50% en provenance du marché français ». Marché que la compagnie luxembourgeoise n’estime visiblement pas « à maturité » puisqu’elle y a lancé deux nouveaux contrats d’assurance-vie (l’un « charia compatible » et l’autre dédié aux indemnités de fin de carrière) et dit étudier le lancement prochain d’un produit de type prévoyance.