Plan du site Rechercher

SCOR enregistre de bonnes performances pour les neuf premiers mois de 2013, dégageant un résultat net de EUR 302 millions

Nasdaq GlobeNewswire - par Scor

Communiqué de presse
06 novembre 2013

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Géraldine Fontaine +33 (0) 1 58 44 75 58
Communications et affaires publiques

Antonio Moretti +33 (0) 1 58 44 77 15Directeur Relations Investisseurs

SCOR enregistre de bonnes performances pour les neuf premiers mois de 2013, dégageant un résultat net
de EUR 302 millions

Sur les neuf premiers mois de 2013, SCOR enregistre des résultats solides et se rapproche des objectifs ambitieux de son nouveau plan stratégique « Optimal Dynamics ».

  • Les primes brutes émises s'élèvent à EUR 7 539 millions, en hausse de 4,5 % (+7,7 % à taux de change constants), sous l'effet conjugué des très bons renouvellements de
    SCOR Global P&C et de la conclusion d'importants contrats par SCOR Global Life :
    • Croissance de 7,1 % à taux de change constants des primes brutes émises de SCOR Global P&C à EUR 3 647 millions, en ligne avec le taux de croissance annuel attendu de 6 % ;
    • Croissance de 8,3 % à taux de change constants des primes brutes émises de SCOR Global Life à EUR 3 892 millions, grâce notamment à des nouveaux contrats conclus en Asie, au Royaume-Uni et dans la péninsule ibérique.
  • Le ratio combiné net de SCOR Global P&C s'élève à 94,1 %, conformément aux anticipations pour 2013.
  • La marge technique vie de SCOR Global Life atteint 7,3 %, conformément aux attentes pour 2013.
  • Grâce à la gestion dynamique de son portefeuille, SCOR Global Investments enregistre un rendement courant des actifs de 3,3 % (hors dépréciations du portefeuille actions).
    SCOR Global Investments poursuit sa politique de gestion d'actifs prudente tout en augmentant légèrement la duration de son portefeuille obligataire. Aux conditions de marché actuelles, SCOR ne prévoit plus de nouvelles dépréciations sur le portefeuille actions.
  • Le cash-flow opérationnel est en forte croissance pour atteindre EUR 722 millions (+ 30 %), alimenté par les deux métiers.
  • Le Groupe poursuit sa politique de maîtrise des coûts, avec un ratio de coûts de 5,0 %, en amélioration par rapport aux 5,1 % enregistrés pour les neuf premiers mois de 2012. Le Groupe est ainsi en bonne voie pour atteindre les 4,8 % prévus dans le plan « Optimal Dynamics ». SCOR continue d'investir comme le prévoit son plan stratégique, en poursuivant actuellement une quinzaine de projets.
  • Le résultat net de SCOR atteint EUR 302 millions sur les neuf premiers mois de 2013. En dépit du niveau élevé de catastrophes naturelles, le Groupe enregistre un niveau élevé de rentabilité avec un ROE de 8,5 % (9,8 % hors dépréciations du portefeuille actions).
  • Les capitaux propres atteignent EUR 4 813 millions, soit EUR 25,6 par action au 30 septembre 2013 contre EUR 4 807 millions au 31 décembre 2012[1], après distribution de dividendes à hauteur de EUR 223 millions.
  • Le ratio d'endettement financier de SCOR est de 21,6 % au 30 septembre 2013, soit un niveau inférieur au plafond de 25 % prévu dans le plan « Optimal Dynamics ». Par ailleurs, SCOR a géré activement son passif en rachetant USD 46 millions de dettes à moins de 90 % du nominal et en émettant une dette subordonnée à durée indéterminée de CHF 250 millions.

Outre ces performances financières notables, le troisième trimestre a été marqué par une série de développements importants pour le Groupe.

SCOR a notamment finalisé l'acquisition de Generali U.S., qui a été clôturée le 1er octobre dernier. SCOR est désormais le premier acteur sur le marché américain de la réassurance vie. L'intégration se passe bien et la nouvelle équipe dirigeante en charge des activités combinées de Generali U.S. et de SCOR est à l'oeuvre. Cette acquisition respecte pleinement les piliers stratégiques ainsi que les objectifs financiers du Groupe. Le « profit d'acquisition » (« badwill ») issu de l'opération sera publié avec les résultats du quatrième trimestre et devrait dépasser EUR 150 millions, soit une révision à la hausse des estimations initiales de SCOR qui étaient de plus de EUR 100 millions.

Par ailleurs, SCOR a émis, au cours du trimestre, deux instruments financiers qui ont rencontré une forte demande. Une dette subordonnée à durée indéterminée de CHF 250 millions a ainsi été émise en vue du financement de l'acquisition de Generali U.S.[2]. Le Groupe a également lancé un contrat de transferts de risques de mortalité innovant (Atlas IX), qui apporte une couverture contre le risque de pandémie[3].

Le 4 septembre 2013, SCOR a publié son nouveau plan stratégique triennal, baptisé « Optimal Dynamics », qui vise à renforcer le positionnement du Groupe sur le marché mondial de la réassurance[4]. Ce plan combine rentabilité et solvabilité, ainsi qu'une politique de rémunération soutenue des actionnaires, à travers deux objectifs principaux que sont (1) un ROE de 1 000 points de base au-dessus du taux sans risque à trois mois au cours du cycle ; (2) un ratio de solvabilité compris entre 185 % et 220 % (pourcentage du capital de solvabilité requis ou SCR, calculé à l'aide du modèle interne du Groupe)[5].

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « Je suis satisfait des bons résultats que nous avons obtenus pour les neuf premiers mois de l'année compte tenu, notamment, de la charge importante des catastrophes naturelles. Ces résultats marquent une première étape encourageante de notre nouveau plan « Optimal Dynamics ». Par ailleurs, la réussite de l'acquisition de Generali U.S. et le lancement de son intégration confortent notre positionnement sur l'important marché de la réassurance vie aux Etats-Unis ».

*

* *

SCOR Global P&C enregistre une croissance significative et une excellente rentabilité technique sur les trois premiers trimestres, ainsi que des performances trimestrielles déjà en ligne avec les objectifs du plan « Optimal Dynamics »

SCOR Global P&C enregistre une progression de +3,7 % de ses primes brutes émises (+7,1 % à taux de change constants), qui s'établissent à EUR 3 647 millions.

Compte tenu de l'impact négatif des évolutions des taux de change, ce taux de croissance se compare favorablement aux hypothèses de croissance annuelle anticipée de l'ordre de 6 %.

A la fin du troisième trimestre, la division non-vie du Groupe enregistre un excellent ratio combiné de 94,1 % tout en poursuivant l'amélioration de son ratio de sinistralité net attritionnel qui ressort à 57,7 %. Ce dernier :

  • est conforme à l'hypothèse de 59 % pour l'année 2013, comme prévu dans le plan « Optimal Dynamics » sur une base normalisée, à savoir après réintégration d'un point de réserves libérées au deuxième trimestre 2013 pour un montant de EUR 31 millions ;
  • prend en compte deux ajustements de réserves de précaution qui s'équilibrent en grande partie. Ces deux ajustements portent respectivement - en négatif - sur des cautionnements de projets de logements en Espagne reposant sur des montages en coopératives et - en positif - sur des réserves constituées pour les recours engagés, dans le cadre du sinistre du World Trade Center, à l'encontre des assureurs aviation réassurés par SCOR.

Sur le seul troisième trimestre 2013, le ratio combiné de SCOR Global P&C s'élève à 93,7 %. Il se situe dans la fourchette de 93-94 % fixée comme objectif dans le plan « Optimal Dynamics » pour 2013-2016. Au troisième trimestre, la charge des catastrophes naturelles a contribué, à hauteur de 6,6 %, au ratio combiné. Elle comprend le coût des tempêtes de grêle en Allemagne (EUR 53 millions) et celui des inondations à Toronto (EUR 14 millions).

SCOR Global Life conjugue une marge technique solide et une croissance élevée, confirmant ainsi le dynamisme de son fonds de commerce

Sur les neuf premiers mois de 2013, SCOR Global Life a su tirer parti d'un certain nombre d'opportunités apparues sur le marché, lui permettant d'enregistrer une croissance solide de 5,3 % des primes brutes émises (+8,3 % à taux de change constants) qui atteignent EUR 3 892 millions.

Ces performances sont notamment dues à une croissance à deux chiffres des activités de réassurance vie au Royaume-Uni et en Irlande, en Espagne et en Asie. Une croissance similaire a également été enregistrée dans les branches longévité, réassurance de financement en vie et réassurance santé.

Cette croissance compense les effets négatifs de l'évolution des taux de change ainsi que les réductions volontaires du portefeuille de réassurance au Moyen-Orient, en France et en Europe du Nord, ainsi que dans les branches incapacité et accident individuel.

SCOR Global Life a également mené une politique commerciale très dynamique avec la souscription d'environ EUR 704 millions d'affaires nouvelles au Royaume-Uni, en Espagne, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, notamment dans la branche stratégique « solutions financières », ce qui génèrera, sur le long terme, d'importants cash-flows.

SCOR Global Life prévoit un chiffre d'affaires d'environ EUR 6 milliards[6] pour 2013, confirmant une nouvelle fois le dynamisme de son fonds de commerce.

SCOR Global Life enregistre une solide marge technique de 7,3 %, dont 0,2 % d'éléments non-récurrents positifs. Ces performances sont conformes au plan « Optimal Dynamics ».

SCOR Global Investments enregistre un rendement courant des actifs de 3,3 % pour les neuf premiers mois de 2013 (hors dépréciations du portefeuille actions)

Dans un environnement toujours marqué par des taux d'intérêt historiquement et durablement faibles dans les principales zones monétaires, SCOR Global Investments maintient une stratégie d'investissement prudente, tout en engendrant des cash-flows financiers récurrents et en gérant de manière dynamique le portefeuille d'actifs. Au 30 septembre 2013, les cash-flows attendus sur le portefeuille obligataire sur les 24 prochains mois s'élèvent à EUR 5,6 milliards (y compris les liquidités et placements à court terme).

La qualité du portefeuille obligataire est maintenue avec une notation moyenne stable de AA-, sans exposition à la dette souveraine de l'Espagne, de la Grèce, de l'Irlande, de l'Italie et du Portugal, ni à aucune dette émise par les Etats et municipalités des Etats-Unis. Conformément aux orientations du plan stratégique « Optimal Dynamics », la duration du portefeuille obligataire est en légère augmentation, pour atteindre 3,2 ans (hors liquidités) contre 2,9 ans au 30 juin 2013.

Sur les neuf premiers mois de 2013, le portefeuille d'actifs génère une contribution financière de EUR 277 millions. La politique de gestion active conduite par SCOR Global Investments a permis au Groupe de réaliser EUR 107 millions de plus-values sur les neuf premiers mois de l'année. Le Groupe a appliqué strictement sa politique d'amortissements et de dépréciations sur son portefeuille de placements. Les dépréciations s'élèvent à EUR 87 millions sur les neuf premiers mois de 2013, dont EUR 64 millions sur les actions sans incidence sur la valeur de l'actif net. Ce trimestre marque la fin des dépréciations sur le portefeuille actions pesant sur le compte de résultat (ces dépréciations sont marginales au troisième trimestre). Aux conditions de marché actuelles, SCOR ne prévoit plus de nouvelles dépréciations sur le portefeuille actions. Hors dépréciations du portefeuille actions, le rendement courant des actifs s'élève à 3,3 % sur les neuf premiers mois de 2013 (2,7 % après prise en compte des dépréciations du portefeuille actions). En prenant en compte les fonds détenus par les cédantes, le taux de rendement net des placements atteint 2,4 % sur la période.

Les actifs (hors fonds détenus par les cédantes) s'élèvent à EUR 14,2 milliards au 30 septembre 2013 et sont constitués à 13 % de liquidités (en légère augmentation par rapport au 30 juin 2013 compte tenu de la finalisation de l'acquisition de Generali U.S. qui a eu lieu le 1er octobre 2013), à 73 % d'obligations (dont 5 % de placements à court terme), à 2 % de prêts, à 4 % d'actions, à 6 % d'immobilier et à 2 % d'autres placements. Le montant total des placements, y compris les fonds détenus par les cédantes à hauteur de EUR 8,1 milliards, s'élève à EUR 22,3 milliards au 30 septembre 2013, contre EUR 22,2 milliards au 31 décembre 2012.

*

* *


Principaux chiffres du compte de résultat pour les neuf premiers mois de 2013
(en EUR millions)

Neuf personnes mois
de 2013
(non audité)
Neuf premiers mois
de 2012
(non audité)
Variation
(%)
Primes brutes émises 7 539 7 214 4,5 %
Primes brutes émises
non-vie
3 647 3 517 3,7 %
Primes brutes émises vie 3 892 3 697 5,3 %
Produits financiers 385 411 -6,3 %
Résultat opérationnel 454 475 -4,4 %
Résultat net 302 318 -5,0 %
Bénéfice par action (EUR) 1,63 1,73 -5,8 %

Principaux ratios du compte de résultat pour les neuf premiers mois de 2013

Neuf premiers mois
de 2013
(non audité)
Neuf premiers mois
de 2012
(non audité)
Rendement net des placements1 2,4 % 2,6 %
Rendement des actifs1,2 2,7 % 2,8 %
Rendement des actifs avant dépréciation1,2 3,3 % 3,4 %
Ratio combiné net non-vie3 94,1 % 93,7 %
Marge opérationnelle vie4 4,5 % 4,9 %
Marge technique vie5 7,3 % 7,3 %
Ratio de coûts du Groupe6 5,0 % 5,1 %
Rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés (ROE) 8,5 % 9,4 %
Rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés (ROE) avant dépréciation 9,8 % 10,6 %

1 : Annualisé ; 2 : Hors fonds détenus par les cédantes ; 3 : Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion non-vie, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global P&C ;
4 : La marge opérationnelle vie correspond à la somme des résultats techniques, du total des produits financiers de SCOR Global Life et du total des coûts de SCOR Global Life, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global Life ;
5 : La marge technique de SCOR Global Life correspond au résultat technique, divisé par les primes nettes acquises de SCOR Global Life ; 6 : Le ratio de coûts est le total des frais de gestion, divisé par les primes brutes émises.

Chiffres clés du bilan au 3e trimestre 2013 (en EUR millions)

T3 2013
(non audité)
T3 2012
(non audité)
Variation
(%)
Total des placements1 22 648 22 338 1,4 %
Provisions techniques (brutes) 23 618 23 846 -1,0 %
Capitaux propres2 4 813 4 731 1,7 %
Actif net comptable par action (EUR)2 25,62 25,71 -0,4 %
Ratio d'endettement 21,6 % 16,3 % 5,3 %
Total des liquidités 2 441 2 560 -4,6 %

1 : Le total des placements comprend les actifs et fonds détenus par les cédantes, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées au risque de mortalité, ainsi que les dérivés de change.
2 : Les capitaux propres publiés dans ce présent communiqué ont été réajustés en raison de l'application rétroactive de la version révisée de la norme IAS 19. Les capitaux propres publiés au 3e trimestre 2012 s'élevaient à EUR 4 734 millions et l'actif net comptable par action publié au 3e trimestre 2012 avaient atteint EUR 25,73.

*

* *

Enoncés prévisionnels
Les états financiers condensés consolidés au 30 septembre 2013 de SCOR ont été arrêtés par le Conseil d'administration du 5 novembre 2013 et ont fait l'objet d'un examen limité par les Commissaires aux Comptes.
SCOR ne communique pas de « prévisions du bénéfice » au sens de l'article 2 du Règlement (CE) n°809/2004 de la Commission européenne. En conséquence, les énoncés prévisionnels dont il est question au présent paragraphe ne sauraient être assimilés à de telles prévisions de bénéfice. Certains énoncés contenus dans ce communiqué peuvent avoir un caractère prévisionnel, y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des évènements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Les énoncés prévisionnels se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions indiquant, notamment, une anticipation, une présomption, une conviction, une continuation, une estimation, une attente, une prévision, une intention, une possibilité d'augmentation ou de fluctuation ainsi que toutes expressions similaires ou encore à l'emploi de verbes à la forme future ou conditionnelle. Une confiance absolue ne devrait pas être placée dans de tels énoncés qui sont par nature soumis à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs, lesquels pourraient conduire à des divergences importantes entre les réalisations réelles d'une part, et les réalisations annoncées dans le présent communiqué, d'autre part.
Le Document de référence de SCOR déposé auprès de l'AMF le 6 mars 2013 sous le numéro
D.13-0106 (le « Document de référence »), décrit un certain nombre de facteurs, de risques et d'incertitudes importants qui pourraient affecter les affaires du groupe SCOR. En raison de l'extrême volatilité et des profonds bouleversements qui sont sans précédent dans l'histoire de la finance, SCOR est exposé aussi bien à des risques financiers importants qu'à des risques liés au marché des capitaux, ainsi qu'à d'autres types de risques, qui comprennent les fluctuations des taux d'intérêt, des écarts de crédit, du prix des actions et des taux de change, l'évolution de la politique et des pratiques des agences de notation, ainsi que la baisse ou la perte de la solidité financière ou d'autres notations. Le rapport du premier semestre 2013 ainsi que le Document de référence au 31 décembre 2012 sont disponibles sur le site internet du Groupe (www.scor.com).
Les informations financières du Groupe sont préparées sur la base des normes IFRS et des interprétations publiées et approuvées par l'Union européenne. Les informations financières ne constituent pas un ensemble d'états financiers trimestriels/semestriels tel que défini dans le rapport IAS 34 « Information financière intermédiaire ».



[1]Les capitaux propres publiés dans ce présent communiqué sont réajustés en raison de l'application rétroactive de la version révisée de la norme IAS 19. Les capitaux propres publiés au 4e trimestre 2012 s'élevaient à EUR 4 810 millions.

[2]Voir communiqué de presse n°30 du 10 septembre 2013.

[3] Voir communiqué de presse n° 29 du 6 septembre 2013.

[4] Voir communiqué de presse n°28 du 4 septembre 2013.

[5] Il s'agit du rapport entre le capital disponible et le capital de solvabilité requis (SCR).

[6] Pro-forma avec prise en compte de Generali U.S.

SCOR Press Release



This announcement is distributed by Thomson Reuters on behalf of Thomson Reuters clients.

The owner of this announcement warrants that:
(i) the releases contained herein are protected by copyright and other applicable laws; and
(ii) they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the
information contained therein.

Source: Scor via Thomson Reuters ONE

HUG#1740778

Intrado GlobeNewswire - GlobeNewswire