Créé voila un an, le produit financier communautaire vient d’être fermé par la BFC pour cause de rendement insuffisant.

Shariah Liquidités, le fond de placement islamique géré à La Réunion par la Banque française commerciale, filiale de la Société Générale, offrait la particularité d’être compatible avec les obligations de cette religion, notamment l’interdiction de recevoir et verser des intérêts ou financer des activités ayant à voir avec les jeux d’argent ou l’alcool.

Ouvert il y a un an, il avait attiré plus de 15 millions d’euros de dépôts réalisés principalement par des membres de la communauté islamique de l’ile qui compte environ 60.000 membres.

Mais, et selon les explications du directeur général de la banque Roger Munoz, « les taux de marchés à court terme ayant fortement baissé en raison de la crise financière, la rémunération de ce placement devenait extrêmement modeste ».

Ce fond, dont les opérations étaient principalement réalisées sur l’achat et la revente de cuivre et de zinc, « avait des coûts de gestion qui faisaient que sa rentabilité nette était proche de zéro ». La BFC a intégralement remboursé début avril l’ensemble des souscripteurs et Monsieur Munoz souligne que « le travail réalisé aves les responsables religieux resservira à l’avenir ».

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Il reste aux investisseurs de l’ile un autre produit financier islamique, touchant à l’assurance-vie et mis en place par Allianz Luxembourg, disponible auprès des AGF.