La SNCF veut proposer prochainement le paiement en plusieurs fois à ses clients. Un appel d'offres a été lancé au printemps dernier, pour une mise en place du paiement fractionné à l'été 2023 au plus tard, selon les responsables de l'entreprise ferroviaire. La solution de paiement, uniquement en ligne, serait proposée à partir d'un certain montant.

D'ici un an au plus tard, vous pourrez payer vos billets de train en plusieurs fois. La SNCF travaille en ce moment à la mise en place d'une solution de paiement fractionné pour ses clients, selon une information révélée par Le Parisien. Un appel d'offres a été lancé au printemps dernier auprès des acteurs financiers du secteur.

« Nous travaillons à toutes les bonnes idées qui permettent de faciliter l'accès de tous au voyage en train. [...] À partir du 20 de chaque mois, le premier motif de refus de paiement est 'fonds insuffisants' », explique Christophe Fanichet, patron de SNCF Voyageurs. « Le paiement en plusieurs fois permettrait par exemple que ces clients puissent tout de même acheter leurs billets. »

Une solution possible pour les gros paiements

Selon le responsable, la solution de paiement fractionné sera prête « pour mi-2023 maximum ». La nouvelle méthode de paiement sera proposée uniquement par la voie numérique et pas sur les bornes en gare. Elle sera proposée à partir d'un certain montant et ne devrait donc pas concerner les trains du quotidien mais plutôt les trajets TGV, Ouigo et Intercités.

« Je ne pense pas, par exemple, qu'un billet à 50 € puisse être payé en quatre fois », détaille un acteur proche du dossier. « Ce sera proposé pour les montants de commande les plus importants, par exemple lors d'une réservation pour une famille ou un groupe. » La SNCF choisira une entreprise spécialisée en septembre, avant de négocier les détails puis d'entamer une phase de test.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparées

La mise en place sera ensuite progressive, pour éviter des bugs et le « bad buzz » qui pourrait aller avec – la SNCF ne veut pas reproduire l'expérience vécue avec le lancement de l'application SNCF Connect. Selon Le Parisien, deux ou trois sociétés financières spécialisées dans le paiement fractionné sont en lice pour cet appel d'offres.