Les habitations situées près d'une éolienne sont-elles dévaluées sur le marché de l'immobilier ? Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), si la décote existe, elle n'en reste pas moins faible.

Parfois critiquée, qualifiée de pollution visuelle ou sonore par ses détracteurs, la proximité d'une éolienne peut-elle avoir un impact sur la revente de votre maison ? La question divise, comme le relève un article des Échos. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les biens à proximité d'une éolienne se vendent effectivement moins cher. « Toutefois, la baisse est faible, de l'ordre de 1,5% sur le prix par mètre carré pour les biens situés à moins de 5 kilomètres d'une éolienne. Et les maisons situées au-delà des 5 kilomètres ne seraient même pas impactées par le phénomène », à en croire l'agence.

Une décote jusqu'à 30%

Une annonce qui fâche les associations de riverains, qui estiment l'étude biaisée. Dans le même article, le collectif « Vent de Colère » explique que « c'est à moins de 2 kilomètres que les répercussions sont les plus fortes. » « Les habitations à 2,5 kilomètres d'une éolienne ne représentent que 2,3% des ventes de maisons et les analyses menées sur ces transactions ne permettent pas de déterminer une tendance », justifie de son côté le porte-parole de l'Ademe.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Reste que pour certains, la baisse de prix est quantifiable. Les Échos prend l'exemple d'une maison dans l'Aisne. D'abord estimé entre 190 000 et 200 000 euros, cette dernière avait était réestimée à la baisse, à 165 000 euros en 2019. L'agence ayant fait la deuxième estimation expliquait la dépréciation par plusieurs facteurs, « dont potentiellement les éoliennes », situées à deux kilomètres du domicile. Pire encore : alors qu'un nouveau projet éolien à 800 mètres de leur maison était à l'étude, une nouvelle estimation de l'agence immobilière concluait que « compte tenu de la vue imprenable dont bénéficiait ce pavillon mais avec les éoliennes existantes et celles projetées, celui-ci avoisinerait peut-être les 100 000 à 105 000 euros. » Interrogés par Les Échos, d'autres professionnels de l'immobilier estiment que les décote peuvent aller jusqu'à 30% du prix d'un bien en fonction de la proximité de l'éolienne.