Après Paris, Lille et Lyon, Bordeaux encadrera à son tour les loyers du parc privé à partir du 15 juillet, pour mettre un terme aux « excès » de certains propriétaires dans une ville devenue très attractive, ont annoncé jeudi le maire écologiste et le président socialiste de la Métropole.

« La majorité des propriétaires pratiquent des loyers convenables, cette mesure vise ceux qui profitent des tensions sur le marché locatif pour engranger des revenus », a déclaré le maire Pierre Hurmic.

« Ce n'est surtout pas une guerre contre les propriétaires, mais contre les excès, c'est ce que nous voulons prévenir », a souligné également Alain Anziani, président PS de la métropole de Bordeaux, « la 5e plus chère de France en loyer », hors Ile-de-France.

L'encadrement des loyers consiste à fixer un prix maximum au mètre carré pour les biens immobiliers en fonction de plusieurs variables (quartier, date de construction, logement meublé ou non...). Il ne doit pas dépasser 20% du montant du loyer de référence.

La préfecture de Nouvelle-Aquitaine a publié le 22 juin l'arrêté fixant les loyers médians, qui permettent ainsi à la ville de mettre en œuvre ce dispositif.

« Le couperet tombe le 15 juillet car on sait que c'est une période propice à la recherche de petits logements et logements étudiants. Or, les studios et T1 sont les plus concernés par l'envolée des loyers », a précisé le maire.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Un simulateur accessible sur internet dans quelques jours permettra aux locataires comme aux propriétaires de vérifier si leur loyer est dans les clous.

Cette expérimentation prévue jusqu'en 2026 vient compléter « l'arsenal des outils de régulation du marché » comme le permis de louer et le permis de diviser, selon la mairie et la métropole.

Appliqué à Paris depuis 2015, avec une interruption contrainte par la justice en 2018-2019, l'encadrement des loyers s'est depuis étendu à d'autres villes : Lille, Lyon, Villeurbanne, les intercommunalités de Seine-Saint-Denis Plaine Commune (autour de Saint-Denis) et Est Ensemble (entre Montreuil et Bobigny), et Montpellier à partir du 1er juillet.