Le plafond de dépenses en tickets resto à 38 euros par jour arrive à terme au 30 juin 2022. Pour le moment, aucune décision n'a été prise par le gouvernement sur un retour au plafond précédent de 19 euros. Les professionnels proposent un plafond à 29 euros de dépense dans les restaurants et concèdent la fin de son utilisation le dimanche et les jours fériés.

D'ici à la fin du mois de juin, le gouvernement va devoir trancher sur le sort du doublement du plafond des tickets resto. Passé de 19 à 38 euros pour accompagner la réouverture des restaurants en juin 2020 après le confinement dû au Covid, ce montant maximum quotidien de tickets resto est presque devenu une habitude chez les consommateurs. Pour autant, Bercy a prévu de prendre son temps. Interrogé par Moneyvox le ministère de l'Economie et des finances assure que « la décision n'est pas prise et qu'elle le sera après les législatives ». Soit après le dimanche 19 juin.

Néanmoins, un proche du dossier s'interroge : « Comment justifier le prolongement de cette mesure ? » Et en effet, plus aucune restriction n'entrave l'accès aux restaurants et ceux-ci ont repris leur rythme de croisière. Pourtant, Romain Vidal, représentant des restaurateurs, fruits et légumes et assimilés, au sein de la Commission nationale des titres restaurants (CNTR), rappelle que les collèges de la CNTR se sont prononcés à 60% pour le maintien du double plafond dans un courrier adressé aux ministères des Finances et du Travail.

Un plafond à 29 euros dans les restaurants ?

Cependant la CNTR propose un nouveau plafond de 29 euros dans les restaurants au lieu de 38 euros aujourd'hui dans les restaurants et la fin de l'utilisation des tickets resto permise le dimanche et les jours fériés. Hors période exceptionnelle, lorsque le plafond de dépenses est à 19 euros, il est en théorie impossible d'utiliser les tickets restaurants ces jours-là selon l'article R3262-8 du Code du travail.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

« En période d'inflation galopante, le ticket restaurant rertrouve son sens historique, souligne Romain Vidal. Néanmoins, le double plafond n'a pas servi que les restaurateurs. Cela a permis aussi de faire circuler de la TVA pour les caisses de l'Etat et de vider les comptes des salariés chez les émetteurs. » Justement ces derniers restent discret sur la suite à donner. Interrogé par MoneyVox, l'un d'entre joue la prudence en estimant que la parole des profesionnels doit être entendue par les pouvoir publics.

Du côté des supermarchés ou des commerces de bouche rien à signaler : le plafond restera maintenu à 19 euros.