Comme tous les mois, de nouvelles mesures entrent en vigueur avec un impact positif ou négatif sur le portefeuille des particuliers. Voici ce qui vous attend à compter du 1er avril.

Revalorisation des pensions et allocations pour faire face à l'inflation, professionels de l'immobilier obligés à plus de transparence, règles durcies concernant le démarchage téléphonique et prix du carburant en baisse de 15 centimes par litre... Avril apporte son lot de nouvelles pour votre portefeuille. MoneyVox fait le point.

De 18 à 28 centimes de remise sur le litre d'essence

Le 16 mars, le Premier ministre Jean Castex annonçait une remise de 15 centimes par litre de carburant parmi les différentes mesures du « plan de résilience économique et social » du gouvernement consécutif à la montée des prix en lien avec le récent conflit entre la Russie et l'Ukraine. Cette ristourne sera finalement portée à 18 centimes. Elle permettra de réduire la note des automobilistes d'environ 11 euros pour un plein de 60 litres. Elle sera en vigueur pour une durée de quatre mois jusqu'au 1er août.

Carburant : baisse de 15 centimes par litre dès le 1er avril, voici comment en profiter

Dans la foulée de cette annonce, Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, annonçait sur Twitter qu'au « 1er avril, notre remise en caisse de 10 cts/L sera appliquée dans toutes les stations-service TotalEnergies en France ». Soit une baisse de 28 centimes par litre jusqu'au 1er août dans les stations de l'enseigne.

Essence : Total annonce une réduction de 10 centimes par litre dans ses stations-service

Un site pour réclamer la prime inflation

Si la plupart des gens devant toucher la prime inflation ont déjà reçu les 100 euros attendus, certains sont encore, à tort, dans l'attente. C'est pourquoi le ministère des Comptes publics a annoncé la mise en place d'une plateforme pour ceux qui ont été oubliés. Selon le ministre Olivier Dussopt, « sur les 38 millions de Français éligibles à cette prime, 36,7 millions ont déjà touché l'indemnité inflation. » Pour les 1,3 millions restant, il faudra se connecter à la plateforme « Mes droits sociaux », accessible via l'outil FranceConnect puis accéder à un espace dédié à l'indemnité inflation. Le site est accessible depuis vendredi. Les demandeurs recevront les 100 euros sur leur compte en banque 10 jours après leur réclamation.

Prime inflation : comment réclamer les 100 euros sur la plateforme dédiée aux Français oubliés

Le démarchage téléphonique plus réglementé

La fin des appels commerciaux intempestifs ? Pas encore, mais on s'en rapproche. Un décret adopté en janvier dernier sur le démarchage téléphonique entre en vigueur ce vendredi 1er avril. Il a pour but de fixer de nouvelles règles plus restrictives concernant les appels de courtiers en assurance cherchant à convaincre de potentiels clients. En clair, les courtiers ne pourront plus contacter que les personnes déjà couvertes pas un contrat identique, qui donc pourrait être résilié au profit de la nouvelle offre. Surtout, si le vendeur essuie un refus en début de conversation, il doit raccrocher et ne plus renouveler l'appel. Une petite victoire, en espérant que la pratique se démocratise.

Démarchage téléphonique : des règles plus strictes instaurées à partir du 1er avril

RSA et allocations familiales revalorisés

Comme chaque 1er avril, place à la revalorisation de certaines prestations sociales versées par la CAF en fonction de l'inflation. Sont concernées les prestations familiales (allocations familiales, prime de naissance...), le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation adulte handicapé (AAH), l'allocation de solidarité spécifique (pour les chômeurs en fin de droit), la prime d'activité, les pensions d'invalidité, etc. Ainsi, selon le site Previssima, plusieurs allocations pourraient augmenter de 1,8%, à l'image de l'allocation de solidarité spécifique (ASS). Même coup de pouce pour le RSA, qui devrait donc augmenter d'environ 16 euros par mois.

RSA : des montants revalorisés en 2022

À partir du 1er avril, les montants de la prime d'activité que touchent chaque mois près de 4,5 millions de Français vont être revus. Avec cette revalorisation, une personne seule touchera désormais 10 euros de plus par mois, passant de 553,71 euros à 563,68. Pour une personne seule avec un enfant à charge, ce montant grimpe à 845,52 euros par mois et à 1 014,62 euros pour deux enfants.

Prime d'activité : 10 euros de plus par mois dès le 1er avril

Bonne nouvelle pour les travailleurs avec une pension d'invalidité

C'est une nouvelle qui devrait faire plaisir aux travailleurs bénéficiaires d'une pension d'invalidité. À compter du 1er avril, un décret va permettre d'aménager « les modalités de suspension de la pension d'invalidité en cas d'exercice d'une activité professionnelle. » Si jusqu'ici, il était possible de cumuler cette pension avec des revenus salariés, il ne fallait pas que la somme des deux dépasse l'ancien salaire perçu avant de toucher cette aide.

Les salariés pourront désormais intégralement cumuler pension et revenus d'activité jusqu'à ce que ce total atteigne le salaire qu'ils avaient avant cette pension. Ensuite, cette dernière sera réduite « de la moitié des gains constatés. »

Une mesure qui doit désormais être mise en place par les caisses d'assurance maladie. La mesure sera rétroactive. En d'autres termes, si des travailleurs touchant la pension d'invalidité voient des droits suspendus sur les prochains mois, l'intégralité des sommes finira par leur être remboursée.

Pensions d'invalidité : pourquoi certains bénéficiaires vont voir leurs revenus augmenter

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Une prise en charge pour « Mon Psy »

À partir du mois d'avril, la plateforme « Mon psy » permettra aux personnes qui le souhaitent d'avoir accès à un annuaire de praticiens volontaires pour offrir un forfait de huit séances à tarif plafonné et si possible sans reste à charge pour le patient. Ainsi, l'assurance maladie prendra en charge 60% de ces 8 séances. Le reste sera couvert par les complémentaires santé. Les personnes bénéficiant de l'aide médicale de l'État (AME) verront aussi ce reste à charge remboursé.

« Mon psy » : l'Etat dévoile le reste à charge pour les patients qui consulteront un psychologue

La fin de la trêve hivernal

Le 1er avril signe la fin de la trêve hivernale. Alors qu'elle avait été prolongée en 2020 et 2021 avec la crise sanitaire, cette trêve s'arrête cette fois au 31 mars 2022. Les procédures d'expulsion d'un locataire qui ne paye pas son loyer sont donc de nouveau en vigueur. Les fournisseurs et opérateurs ont également le droit de couper l'eau et/ou l'électricité des locataires qui ne paient pas leurs factures.

Plus de transparence sur les prestations des professionnels de l'immobilier

« Mieux faire jouer la concurrence entre les professionnels en ce qui concerne le montant de leurs honoraires. » C'est ainsi que Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, explique l'obligation pour les professionnels de l'immobilier d'afficher désormais un tarif maximum pour leurs prestations.

Immobilier : plus de transparence sur les prix pour les locataires et les acheteurs

Autre obligation pour ces derniers dans les zones soumises à l'encadrement des loyers, indiquer sur leurs annonces de location le loyer de base du bien (loyer hors charges), le loyer de référence majoré (loyer de base à ne pas dépasser) fixé par arrêté préfectoral et le complément de loyer applicable si les caractéristiques de localisation ou de confort du bien le justifient, lorsque le loyer maximum est déjà atteint (déjà obligatoire depuis avril 2017).

1 000 euros de plus pour MaPrimeRenov'

Lors de la présentation du plan de résilience de l'économie face à la flambée des prix de l'énergie, la ministre Barbara Pompili a annoncé que « le gouvernement a décidé d'augmenter de 1 000 euros à partir du 15 avril prochain et jusqu'à la fin de l'année 2022 les aides MaPrimeRénov' accordées pour l'installation d'un système de chauffage vertueux qui permet de sortir du gaz ou du fioul. » Et ce peu importe la tranche de revenus concernée.

MaPrimeRenov' : les aides pour le remplacement des chaudières changent

Bientôt le lancement de la déclaration de revenus

Le ministère des Comptes publics a officialisé la date de lancement de la déclaration 2022, qui s'ouvrira donc le 7 avril. Et comme en 2020 et 2021, près d'un tiers des foyers fiscaux (11 millions sur 39 millions de foyers fiscaux) pourront profiter de la déclaration automatique. Pour connaître les dates de clôture, il faudra en revanche patienter encore un peu.

Impôts 2022 : la date de début de déclaration officiellement dévoilée

Ce qui ne change pas

Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel d'Engie sont gelés à leur niveau du 1er octobre 2021. Et heureusement pour les ménages français. Dans sa lettre d'information de mars 2022, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) montre que le niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er avril 2022, aurait alors connu une flambée de 39,10% HT, soit 35,30% TTC par rapport au niveau en vigueur fixé au 1er octobre.