29,20 euros bruts de l'heure d'un côté... et 13,50 euros bruts de l'autre. Une récente étude de l'Insee présente un état des lieux des salaires en France en 2018. Sans surprise, le statut, le niveau de diplôme, le sexe ou l'âge ont une influence importante sur la rémunération perçue chaque mois.

Depuis le 1er janvier 2021, le Smic net mensuel est de 1 230,61 euros, pour un salarié aux 35 heures. On ne sait pas encore s’il sera réévalué le 1er octobre prochain en raison des prévisions de l'inflation mais une étude de l’Insee publiée le 10 septembre montre que la société française est marquée par de fortes inégalités salariales entre cadres et employés, hommes et femmes ou encore selon l’âge ou le diplôme. « Le salaire horaire moyen est très variable selon le profil des salariés et le poste qu’ils occupent », souligne l’Insee.

En France, en 2018, la moitié des salariés gagne plus de 15,20 euros bruts de l’heure. L’autre moitié gagne donc moins de 15,20 euros de l'heure, ce qui correspond à environ 2 128 euros bruts par mois sur la base de quatre semaines à 35 heures par semaine. Une précédente étude de l'Insee estime à 1 940 euros le salaire net médian (50% gagnent plus, 50% gagnent moins) en France dans le secteur privé.

Salaire net : combien de salariés gagnent plus ou moins que vous ?

A l’échelle de l’Europe, cette moyenne de 15,20 euros bruts de l'heure place la France au neuvième rang, loin derrière le Danemark ou l’Allemagne mais dit peu de choses de la situation concrète des revenus du travail.

« Les bas salaires sont surreprésentés parmi les jeunes actifs »

Ainsi, les cadres étaient payés 29,20 euros de l'heure contre 13,50 euros de l'heure pour les employés. Soit une différence de 116% entre les deux pour une moyenne nationale à peine supérieure à 18 euros de l’heure. De même, les diplômés d’un bac+5 sont rémunérés en moyenne 27,70 euros/heure contre 15,30 euros/heure pour un titulaire du bac. Le sexe est aussi un critère retenu par l’Insee pour pointer les inégalités : 16,40 euros par heure en moyenne pour les femmes contre 19,70 euros/heure pour les hommes.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

L’effet de l’âge est un autre critère d'inégalité. Les moins de 30 ans gagnent en moyenne 14 euros de l’heure, contre 22,90 euros/heure pour les 60 ans ou plus, soit près de deux fois le Smic. « Les bas salaires sont surreprésentés parmi les jeunes actifs et les hauts salaires parmi les plus âgés car les plus diplômés, mieux rémunérés, entrent plus tard sur le marché du travail et y restent plus tard », écrivent notamment les auteurs.

Salaire : comment obtenir une augmentation

Comment se construit le salaire dans le privé ?

Les salariés des entreprises privées de 10 salariés ou plus perçoivent une rémunération annuelle brute, prime comprise, de 37 253 euros en moyenne en 2018, pointe l'Insee dans son étude. « Le salaire brut annuel inclut les primes, qu’elles soient régulières ou non (primes d’ancienneté, individuelles et collectives, etc.) ; elles représentent 4 673 euros en moyenne en 2018 et plus de 80% des salariés en ont perçu », détaillent les auteurs.

« Le salaire brut annuel comprend également l’épargne salariale, sous la forme d’intéressement, de la participation ou de l’abondement de l’employeur aux différents plans d’épargne (comme le plan d’épargne entreprises – PEE) ; l’épargne salariale compte en moyenne pour 1 317 euros dans le salaire brut annuel en 2018, près de la moitié des salariés en ayant bénéficié, précise l'Insee. Enfin, le salaire brut annuel comprend également la rémunération des heures supplémentaires (pour les salariés à temps complet) ou complémentaires (pour les salariés à temps partiel) ; elle est de 843 euros en moyenne, mais seulement un tiers des salariés a été concerné. »