L'ARS 2021 sera versée à la mi-août. Elle s'élève cette année à 70,31 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 390,74 euros pour ceux de 11 à 14 ans et 404,28 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans.

On ne connaît pas encore précisément la date du versement, mais la Caisse d'Allocations familiales (CAF) a communiqué cette semaine le montant de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) prévue en 2021. 370,31 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, 390,74 euros pour ceux de 11 à 14 ans et 404,28 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans. Dans montants en baisse de 100 euros par rapport à ceux de 2020 puisque le barême avait été exceptionnellement revalorisé en réponse à la crise sanitaire et au confinement du mois de mars.

Pour cette rentrée scolaire, les plafonds de revenus ont été revus à la hausse puisqu'il ne faut pas dépasser 25 319 euros (contre 25 093 euros en 2020) pour un seul enfant à charge, 31 162 euros (contre 30 884 euros) pour deux enfants, ou 37 005 euros (contre 36 675 euros) pour trois enfants. Chaque enfant supplémentaire est ensuite compris dans une tranche de 5 843 euros supplémentaires. Les enfants éligibles à l’ARS doivent être nés entre le 16 septembre 2003 et le 31 décembre 2015.

Les ressources prises en compte par la CAF pour connaître votre éligibilité sont vos ressources annuelles 2019, communiquées précédemment à la CAF ou récupérées directement auprès des impôts. « Si vos ressources dépassent de peu le plafond applicable, vous recevrez une allocation de rentrée scolaire réduite, calculée en fonction de vos revenus », précise la CAF. La mutuelle agricole (MSA), qui verse l’ARS à ses allocataires selon les mêmes modalités que la CAF, propose un simulateur en ligne pour connaître votre éligibilité, selon votre revenu annuel et votre nombre d’enfants à charge.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Les familles éligibles dans lesquelles un enfant n’aura 6 ans qu’en 2021 - mais qui va être scolarisé en CP - doivent envoyer un certificat de scolarité à la CAF. Quant aux parents de lycéens et autres adolescents scolarisés de 16 à 18 ans, y compris les apprentis, ils doivent confirmer à la CAF que leurs enfants sont toujours scolarisés.