Les contrats santé pour les animaux se multiplient. Un marché rentable pour les assureurs, mais en est-il de même pour les propriétaires d'animaux de compagnie ? Si les offres de base sont peu chères, les exclusions restent nombreuses. MoneyVox a fouiné pour en avoir le cœur net.

« Au cours de ces dernières années, beaucoup d’assureurs se sont lancés dans la santé animale », explique à MoneyVox Fabien Soccio, chef de projet chez MeilleureAssurance. Les néoassureurs, 100% en ligne, investissent aussi ce segment porteur des assurances chien et chat. Pour autant, cela reste un marché de niche. Si en France un quart des habitants ont au moins un chien ou un chat, seuls 6% des animaux de compagnie sont assurés. Un niveau bien inférieur aux taux de 80% en Suède ou encore de 20% en Grande-Bretagne. « C'est aujourd'hui un produit rentable sur un marché très ouvert, pose Olivier Moustacakis du comparateur Assurland.com. Certains assureurs font un pari sur l'avenir et nous verrons dans quelle mesure le marché se développe. Néanmoins, en volume, cela reste un petit marché. » Pour l'instant...

Un marché qui donne faim

Ce marché aiguise les appétits. « Notre ambition est de venir combler un besoin important sur un marché sous-assuré. Les chats et les chiens sont les compagnons de vie de l’ensemble de nos clients : familles et seniors. Nous croyons donc vraiment au potentiel de ce produit », détaille Caroline Bruzac, directrice des solutions d’assurance du marché des particuliers chez Generali France. Et « si les assurances chien et chat ont pû être des machines à cash pendant longtemps, c'est terminé car la concurrence est forte », estime Ralph Ruimy de chez Acheel, un nouvel acteur soutenu par Xavier Niel, le fondateur de Free.

La preuve : la société Lovys veut faire de l'assurance chien et chat « un produit phare de son offre, assure Fabien Cazes, country manager France. Nous allons développer notre offre contractuelle et promouvoir nos produits pour une meilleure alimentation animale. Nous luttons aussi pour le bien-être de chiens et des chats et notre assurance est gratuite en période estivale pour éviter les abandons ».

Soigner son animal de compagnie coûte cher

Aujourd'hui, le principal attrait de ce produit d'assurance réside dans le coût des soins élevé. « D'autant plus qu'en France, on est habitué à ne pas les payer pour soi », souligne Fabien Cazes. En moyenne, pour un animal en bonne santé, les frais de santé s'élèvent à 275 euros par an pour les propriétaires de chiens et à 158 euros pour les propriétaires de chats (1). Un montant en hausse sur un an et qui exclut les coups durs. En cas d’opération, de radiographie ou de séances de rééducation, les prix flambent. On parle de 500 euros rien que pour soigner une fracture ou de 1 500 euros pour une hernie.

Et encore, cela dépend de son lieu de résidence. Les tarifs pratiqués par les vétérinaires sont très élevés et varient en fonction des régions. Le prix d'une simple consultation va de 19 à 60 euros pour une facture moyenne de 36 euros d'après une enquête relayée par le magazine Que Choisir. Celle-ci constate une hausse du coût des soins de 30% entre 2018 et 2021.

Assurer son chien et son chat : combien ça coûte ?

« Chez Acheel, nous couvrons la maladie dès 2,29 euros par mois quand les assureurs traditionnels, souvent des courtiers, proposent des contrats à 60 euros par mois », souligne Ralph Ruimy. Dans le détail, il existe de nombreuses offres. Pour un chat de 2 ans, sans race, vacciné, pucé ou tatoué (une obligation !) les prix oscillent de 3,29 euros par mois à 20 euros chez Santevet.com, propriété de la Compagnie des animaux et qui propose un tiers payant animal. En augmentant le niveau de garantie, on peut monter à 28,10 euros chez Generali ou à 29 euros chez Lovys.

Pour ce montant, le plafond maximum de soins remboursés tourne autour de 1 500 euros par an et le pourcentage de prise en charge (il remplace le système de franchise des assureurs) grimpe à 80%. Soit 80 euros remboursés pour 100 euros dépensés dans la limite du plafond.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Prix et garanties des contrats d'assurance pour un chat âgé de 2 ans, sans race, pucé ou tatoué et vacciné :

GeneraliAcheelLovysSantevet.com
Prix

28,10 euros/mois en formule rusée, 16,8 euros en prudente

14,29 euros/mois en formule maladie et accident, 3,29 euros en formule maladie

9, 18 ou 29 euros/mois20 euros/mois
Age de prise en charge

2 mois à 7 ans

2 mois à 8 ans

3 mois à 8 ans2 mois à 8 ans
Franchise60 euros annuel
Pourcentage pris en chargeJusqu'à 80%80%Jusqu'à 80%70%
Carence Entre 7 jours et 60 jours

Entre 2 jours et 4 mois

Entre 2 jours et 6 mois

Test au 15/07/2021

De manière générale, il faut compter plus cher pour un chien. Chez Generali, pour un chien âgé de 2 ans, sans race, la facture est de 294,53 euros par an en formule « prudente » et de 430,73 euros en formule « rusée ».

Comment choisir son contrat ?

Selon le contrat choisi, soit vous couvrez les frais médicaux en cas d’accident, soit ceux liés à une maladie, soit les deux. Et les contours de la maladie ou de l’accident en question varient là encore fortement d’un contrat à un autre. « Il faut lire attentivement les détails et déceler les exlusions en amont », insiste Olivier Moustacakis. De plus, les garanties, les plafonds, les délais de carence et les âges pris en charge sont multiples. Chez les assureurs du tableau ci-dessus, on peut trouver des prises en charge qui passe de 60 à 90% des frais à régler. De même, les délais avant d'être couvert fluctuent suivant la cause : maladie ou accident. Enfin, l'âge de l'animal est souvent un obstacle : vous ne pouvez pas assurer votre animal avant l'âge de 2 mois et pas après ses 8 ans. Pour certaines races, le contrat d'assurance ne peut pas être signé après le cinquième anniversaire.

Quant aux frais d'euthanasie et/ou d'obsèques, ils sont pris en charge en option au montant plafonné entre 200 et 600 euros chez Generali et à 250 euros pour un chat et 350 euros pour un chien chez Acheel. A noter enfin, que les chiens d’attaque et les chiens professionnels (policiers, sauveteurs, sécurité...) ne sont pas assurés par les compagnies sur ce type de contrat et que l'assurance multirisques habitation ne couvre, en général, que les dégâts commis par l'animal. Pas ses tracas de santé.

Comparez les assurances pour votre chien ou chat

(1) Etude annuelle SantéVet/Ipsos, édition 2020