Sur la route des vacances chaque centime compte ! Et alors que les prix à la pompe sont élevés en ce début juillet, MoneyVox s'est demandé si vous auriez intérêt à prendre du superéthanol pour alléger le budget de la famille. Eléments de réponse.

Les prix à la pompe chauffent. Résultat, une facture beaucoup plus salée pour partir en vacances. Plus 5 euros pour un Paris-Nantes, plus de 10 euros supplémentaires pour un Paris-Biarritz et même 12 euros de surcoût lors d'un Paris-Marseille réalisé en voiture comparé à l'année dernière. Comment faire pour contrer cette tendance et limiter le coût des congés estivaux, estimé à 1 505 euros en moyenne en France en comptabilisant le logement, les frais quotidien et le... transport ? Pour limiter la casse, MoneyVox a évalué pour vous l'intérêt de convertir votre véhicule essence au superéthanol ou bioéthanol. Son avantage principal ? Un prix au litre estimé à 70 centimes d'euro, soit un plein de 40 litres pour moins de 30 euros.

Qu'est que ce carburant ?

« On parle de superthanol E85 pour le grand public. C'est cette inscription que vous trouvez sur les pompes des stations-services. Le bioéthanol en est le constituant », explique Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA, le syndicat national des producteurs d'alcool agricole. Ce carburant, commercialisé en France depuis le début des années 2000, est composé de 65% à 85% de bioéthanol issu de la fermentation des sucres contenus dans les betteraves, les céréales et la canne à sucre. Le reste est de l'essence.

« On produit 1 100 millions de litres de bioéthanol en France chaque année. Le superéthanol remplace chaque année 7% de l'essence consommé en France », explique Sylvain Demoures. L'essentiel de cette production est utilisée en France à l'heure actuelle et le reste est exporté, principalement en Europe du Nord.

Pourquoi le superéthanol E85 est-il moins cher ?

La première raison qui explique son prix 50% moins cher que le sans plomb 95 ou 98 est la fiscalité. Quand ces derniers sont taxés à hauteur de 66 centimes le litre, le superéthanol E85 n'est imposé qu'à hauteur de 11 centimes. Si le gain immédiat est de 50% à la pompe (0,70 contre 1,40 euro environ pour un litre de gazole), dans la réalité il est moindre car la consommation est plus importante de 15% environ. Selon les calculs des producteurs de bioéthanol, un conducteur gagnera 73 euros sur un Paris-Marseille et 75 euros sur un Paris-Gorges du Verdon. De même, si vous traversez la France d'Est (Strasbourg) en Ouest (Archachon) vous gagnerez près de 100 euros sur votre trajet. Un Lille-La Rochelle coutera lui 65 euros de moins.

Trouve-t-on du bioéthanol partout ?

Le superéthanol-E85 est désormais disponible dans 27% des stations-services françaises et 30% des stations d’autoroute, selon les chiffres du SNPAA. Cela représente un peu moins de 3 000 stations services sur les 11 000 encore en activité en France. Elles étaient plus de 40 000 au début des années 80.

Néanmoins, les grandes agglomérations sont mieux desservies que les communes rurales. De fait, avant de passer son véhicule à ce carburant, mieux vaut s'assurer de ne pas devoir rouler 75 kilomètres pour passer à la pompe.

Combien de véhicules sont concernés ?

140 000 véhicules fonctionnent au bioéthanol en France actuellement et Sylvain Demoures espère « voir le nombre de boîtiers installés en augmentation dans les prochaines années. Nous en comptons 15 000 en 2021 et nous tablons sur 20 000 en 2022. »

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

De fait, peu de véhicules sont naturellement « Flexifuel », c'est-à-dire compatibles avec le bioéthanol. Ford commercialise 6 modèles, garantis sans malus grâce à son faible rejet en CO2, à partir de 23 000 euros pour le son modèle Puma. En France, des véhicules Land Rover et Jaguar sont aussi commercialisés en Flexifuel mais rien du côté de chez Renault et Peugeot pour le moment en neuf. Autre solution : équiper son véhicule d’un kit spécifique de conversion.

Comment fonctionne ce boîtier ?

Ce boîtier peut être installé sur une voiture mise en circulation après l'année 2000. Il mesure la proportion d’éthanol dans le réservoir et donne l’instruction au moteur d’injecter le supplément de carburant dont il a besoin par rapport à un fonctionnement 100% essence classique. L'usage du superéthanol n'a aucun effet sur la conduite mais peut donner un surplus de puissance au véhicule. Il est notamment prisé des pilotes de karting.

L’installation de ce système, réalisée par un professionnel, coûte entre 700 à 1 600 euros, suivant le lieu et le modèle de véhicule, qui peut être neuf ou d'occasion. En revanche, dans ce cadre, seuls certaines voitures à essence et hybride sont compatibles. Mais les fabricants de boîtiers homologués par l’Etat souscrivent une assurance obligatoire en cas de dégâts causés au moteur ou à la ligne carburant ou d’échappement par l’utilisation du carburant superéthanol. Renseignez-vous auprès d’un professionnel pour la mise en place et évaluez les risques sur une éventuelle garantie du constructeur en cas d'avarie moteur. Souvent, celle-ci est annulée après le montage d'un boîtier E-85 compatible.

Outre la fiscalité avantageuse depuis 2007 et le faible coût d'installation du boîtier, des régions accompagnent l'essor du superéthanol : « le Grand Est a proposé des boîtiers à un euro et offre désormais une prime de 500 euros pour toute installation, dans la limite de 5 000 boîtiers, et les régions Paca et Hauts-de-France versent une aide sous conditions de ressources », liste le secrétaire général du SNPAA.