Transport, hébergement... Les Français dépenseront près de 1 500 euros cet été en moyenne lors de leurs congés. Mais pour les retraités, ce sera bien plus.

Combien dépense-t-on pour ses vacances ? Selon une étude de l’Observatoire Cetelem (1) publié mardi, les 82% de Français qui ont prévu des congés entre juillet et août dépenseront en moyenne 1 505 euros cet été. Ce total comprend le transport, l'hébergement et les frais sur place. Un tiers de la population sondée dépensera de son côté plus de 2 000 euros et 15% plus de 3 000 euros. Des proportions équivalentes à celles enregistrées en 2020. Mais derrière cette dépense moyenne se cache un écart de près de 400 euros entre les jeunes adultes et les retraités. Ces derniers dépenseront en moyenne 1 660 euros pour les vacances estiavales quand les 18-25 ans prévoient 1 276 euros pour leurs congés.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

En outre, « les vacanciers célibataires comptent dépenser cet été 1 200 euros, les familles avec deux enfants 1 700 euros et celles avec quatre enfants 2 000 euros, développe Flavien Neuvy, économiste et directeur de l’Observatoire Cetelem dans les colonnes du Parisien. Depuis 50 ans, y compris au moment de la crise de 2008, les dépenses liées aux plaisirs et aux loisirs restent toujours au même niveau : 17% des dépenses des foyers. C’est un poste de dépenses auquel on ne touche pas. »

Livret A, assurance vie, PEL... quel placement casser pour payer vos vacances ?

Autre chiffre souligné par l'Observatoire : les hommes dépensent en moyenne 110 euros de plus que les femmes pour leurs vacances. Néanmoins, si vous souhaitez alléger votre budget, depuis début juin, vous pouvez utiliser jusqu’à 250 euros par an de chèques-vacances pour payer le péage lors d'un trajet sur autoroute.

Votre carte bancaire assure-t-elle pendant les vacances ?

(1) Observatoire Cetelem par Harris Interactive, réalisé en ligne du 9 au 11 juin 2021 sur un échantillon de 1 026 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans et plus