Depuis le 1er janvier, les prix comparés de 6 millions de contrats montrent une stabilité des primes auto et habitation, selon Assurland. En revanche, les mutuelles augmentent leurs tarifs, notamment par crainte d'une hausse de la taxe Covid.

En se projetant sur l'année 2021, le comparateur Assurland.com avait tablé sur une stabilité des tarifs pour les assurances auto, habitation et santé. La tendance se confirme sur la base de 6 millions de tarifs comparés depuis janvier.

Les primes d'assurance automobile et d'assurance multirisques habitation augmentent en moyenne de 0,2%. Par contre, pour les complémentaires santé, la hausse est plus importante (1,7%) car les compagnies craignent une hausse de la taxe de 1,5 milliard d'euros sur les mutuelles décidée pendant la crise sanitaire. Selon Assurland.com ce bond reste « limité, mesuré et pas injustifié » en raison du « vieillissement de la population (les seniors, qui ont des dépenses de santé plus importantes, paient de facto plus cher leur complémentaire) et de l’évolution des technologies médicales (plus élaborées et donc plus coûteuses). » De plus, de fortes disparités géographiques existent et rendent les moyennes trompeuses.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Dès le mois de mai, les experts alertaient sur les hausses à venir, comprises entre 2 et 5% selon MeilleureAssurance. « Il y a une forme de paradoxe dans la situation actuelle. Les organismes de complémentaire santé sont effectivement reconnus par les Français comme étant incontournables et indispensables à la bonne gestion de la crise sanitaire, mais les assurés pensent aussi qu'ils vont, d'une manière ou d'une autre, en profiter pour s'enrichir davantage. Il est donc nécessaire pour les assureurs et mutuelles de se montrer le plus transparent possible, sans quoi les relations entre assurés et professionnels du secteur risquent encore de se détériorer, » décrypte le porte-parole du comparateur Fabien Soccio.

Mutuelle : jusqu'à 45% d'économies avec le comparateur partenaire

En assurance automobile et en assurance habitation, les assureurs ont multiplié « les annonces dans le sens d’un gel des prix en 2021 et s’en tiennent à cette ligne de conduite », souligne le comparateur. En auto, malgré une sinistralité à la hausse depuis janvier, elle reste basse (-18% de blessés et -14% de tués en avril 2021 comparé à avril 2019). Les mesures prises (couvre-feu, restrictions de déplacements, télétravail) freinent encore l’accidentalité. En habitation, le maintien du télétravail, qui permet de réduire le risque d’inondation ou de départ d’incendie, joue également sur la sinistralité. En 2020, elle était en baisse de 4%. Cette tendance devrait se poursuivre en 2021 dans une moindre mesure.

Assurance auto et habitation : utilisez le comparateur de notre partenaire