Sollicité par ses administrés, le sénateur de Moselle Jean-Louis Masson a interpellé le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri afin d’obtenir des explications sur les prix pratiqués de part et d'autre de la frontière franco-allemande.

Etonnant mais vrai. Un billet de train français peut coûter bien moins cher s'il est acheté à l'étranger qu'en France via la SNCF. En fait, les modulation de prix pratiquées par l'entreprise française sont responsables de cette situation, explique Le Figaro. Un système qui peut proposer des prix allant du simple au double. A la tribune du Palais du Luxembourg, le sénateur de Moselle Jean-Louis Masson a interpellé le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri afin d’obtenir des explications sur les prix pratiqués.

Sur la base de témoignages obtenus auprès de ses administrés, il a présenté un billet de train Sarrebruck - Paris vendu 33 euros en Allemagne par un distributeur allemand quand le trajet Forbach-Paris sur la même ligne et à bord du même train est tarifé à 64 euros par la SNCF. Soit 31 euros de plus pour 15 kilomètres de moins mais deux gares de part et d'autre de la frontière.

En fait, les modulations de prix en vue d’optimiser le remplissage des trains pratiquées par SNCF sont responsables de cette situation. Ces « modulations peuvent entraîner des disparités tarifaires, notamment lorsqu’au moment de l’achat du billet, la date de départ est proche », a défendu le ministre alors que la compagnie ferroviaire garde le secret sur sa formule de calcul des prix.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Dans le cadre de l’accord de coopération signé entre la SNCF et la Deutsche Bahn (réseau ferroviaire allemand), chacune des compagnies fixe librement les prix de sa gamme tarifaire internationale dans le respect conjoint d’un minimum et d’un maximum.