Le 3e confinement vous oblige à annuler votre projet de vacances ? Si vous avez réservé sur Airbnb, voici la marche à suivre pour vous faire rembourser. À condition d’être encore dans les délais !

Avec le début, samedi, d’un 3e confinement national, au moins jusqu’au 2 mai 2021, vous êtes nombreux à voir vos projets de vacances contrariés. Les règles mises en place pour limiter les risques de propagation de l’épidémie vous interdisent, en effet, de quitter le cercle de 10 km autour de chez vous sans un motif valable. Partir en week-end n’en fait partie.

Vous aviez réservé un logement sur Airbnb et vous voulez annuler ? C’est évidemment possible. Mais il n’est pas certain que vous puissiez récupérer l’intégralité de votre argent.

Pas un cas de force majeure

La politique de AirBnB, affichée sur son site web, est claire : les recommandations de santé et les mises en quarantaine ne font pas partie des cas de force majeure permettant de bénéficier automatiquement d’un remboursement. Airbnb estime en effet que le Covid-19 ayant été déclaré pandémie mondiale par l'Organisation mondiale de la santé, ses conséquences ne sont plus imprévues ou inattendues. Seules les personnes effectivement malades du Covid sont couvertes et peuvent déposer une réclamation, preuves à l’appui.

Pour les autres, ce sont les conditions d'annulation habituelles qui s’appliquent. Elles dépendent du choix fait par l'hôte au moment de mettre son bien sur la plateforme.

Ce dernier a 3 possibilités :

  • des conditions flexibles, qui permettent de récupérer son argent en cas d’annulation jusqu’à 24 heures avant la date d’arrivée prévue, quel que soit le motif ;
  • des conditions modérées, jusqu’à 5 jours avant ;
  • des conditions strictes, qui limitent la fenêtre de remboursement intégral à 48 heures après la réservation, et si elle est effectuée au moins 14 jours avant l'arrivée. Entre 14 et 7 jours, vous pouvez récupérer 50% de votre mise.
Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Pour annuler votre séjour, il faut vous rendre dans la rubrique Voyages dans votre espace client, puis sélectionnez le voyage que vous souhaitez annuler. Cliquez ensuite sur « Afficher plus de projets de voyage », puis sur « Afficher les détails ». C’est là que vous pouvez annuler la réservation. Airbnb vous indique alors le montant du remboursement que vous allez recevoir, en fonction des conditions choisies par l’hôte.

À noter que les frais de services perçus par Airbnb seront également remboursés si vous annulez dans les temps impartis, sauf si vous avez annulé plus de trois fois au cours des 12 derniers mois.

Abritel, plus strict qu'Airbnb

Chez Abritel, autre acteur incontournable de la location entre particuliers, c'est également l'hôte qui choisit sa politique en matière de remboursement en cas d'annulation. Cinq options sont proposées, généralement plus restrictives que celles d'Airbnb. Dans le meilleur des cas, le remboursement total est possible jusqu'à 14 jours avant le début de la location. Toutefois, « si vous vous trouvez déjà dans la période de pénalité », Abritel vous propose de vous « adresser directement au propriétaire/gérant immobilier pour demander s’il est possible de trouver un compromis et de reprogrammer votre séjour à une date ultérieure ».