Au 1er mars, les tarifs réglementés hors taxe du gaz augmentent de 5,7% par rapport au barème en vigueur. Cette augmentation est de 1,5% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Près de 6% en plus ! Au 1er mars 2021, les tarifs réglementés du gaz hors taxe vont progresser de 5,7% par rapport au 1er février, a annoncé ce vendredi la Comission de réguléaton de l'énergie (CRE). Cette augmentation est de 1,5% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 3,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 5,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

« La tendance haussière observée au mois de février se poursuit au mois de mars. En effet, les prix sur les marchés de gros du gaz ont été soutenus cet hiver par une forte demande mondiale notamment en raison de la vague de froid sur le continent asiatique. A ce facteur s’ajoute une forte sollicitation des stockages en Europe au mois de janvier ainsi que la poursuite de l’augmentation des prix du pétrole », justifie la CRE dans un communiqué.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé en tout de 9,2%. Leur niveau reste également inférieur à celui de 2015.

Les tarifs réglementés vont disparaître

La loi énergie-climat, adoptée en septembre 2019 et promulguée le 8 novembre 2019, a prévu la disparition du tarif réglementé du gaz au 1er juillet 2023 pour les particuliers et les copropriétés. Ceux pour qui les tarifs réglementés s’appliquent encore devront souscrire à une offre de marché (chez un fournisseur historique comme Engie ou chez un fournisseur alternatif) d’ici cette date. A défaut, la bascule vers une autre offre sera automatique.

Consulter le comparateur partenaire pour payer moins cher votre gaz