Au 1er juillet 2023, il n'y aura plus le choix. Les clients des tarifs réglementés devront souscrire une offre de marché. Néanmoins pour faire des économies, il n'est pas nécéssaire d'attendre cette échéance après la hausse du 1er février. On vous explique tout.

Si depuis deux ans, la baisse est de plus de 14%, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie ont progressé de 3,5% au 1er février pour près de 4 millions de clients, soit un tiers du marché. Cette augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz. La principale raison de cette augmentation est liée à la forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie en raison d’une vague de froid exceptionnelle.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas changer de fournissseur ? D'autant plus que le compteur tourne : la loi énergie-climat de 2019 a acté la disparition du tarif réglementé du gaz au 1er juillet 2023 pour les particuliers et les copropriétés. Ceux pour qui les tarifs réglementés s’appliquent encore devront souscrire une offre de marché. A défaut, la bascule vers une autre offre sera automatique.

Trouver les meilleurs tarifs de gaz et d'électricité grâce à notre partenaire

Nous avons donc soumis à notre partenaire, Meilleure Energie, les profils moyens utilisés habituellement par la Commission de régulation de l'énergie dans ses études, pour coller au plus près des habitudes des clients :

  • un client qui utilise le gaz pour sa cuisine avec une consommation de 750 kWh/an et dont la facture annuelle aux tarifs réglementés est évaluée à 137,01 euros par an ;
  • un client qui se chauffe au gaz avec une consommation annuelle de 17 000 kWh/an et dont la facture annuelle aux tarifs réglementés est de à 995,74 euros par an.

Premier constat : comparées à leur pendant pour l'électricité, les offres de marché pour le gaz sont moins nombreuses à permettre de faire des économies par rapport aux tarifs réglementés. Mais il y en a quand même.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Client 1

Quatre fournisseurs alternatifs proposent des montants attractifs avec un gain allant de 24 à 5 euros par an et des factures mensuelles qui varient de 11,42 euros pour Total Direct Energie à 13,05 euros pour Cdiscount Energie. WeKiwi et OHM s'intercalent avec des factures mensuelles de 12,29 euros et 12,80 euros.

Client 2

Seulement deux offres de marché de gaz sont plus intéressantes que les tarifs réglementés pour un gros consommateur, selon notre partenaire. WeKiwi permet de gagner 58 euros par an et Total Direct Energie 34 euros.

Gaz + électricité : faut-il succomber aux offres couplées ?

Marche arrière impossible

Si vous avez souscrit à une offre du marché et que vous souhaitez finalement revenir au tarif réglementé, ce n'est plus possible depuis le 20 novembre 2019.