Mécontents de voir le prix de leur forfait, qu’ils pensaient garanti à vie, augmenter de 3 euros, des clients de RED by SFR pensaient avoir trouvé la parade. L’opérateur low cost y aurait déjà mis un terme. Explications.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

En janvier dernier, une pétition lancée par des clients mécontents de SFR recueillait plus de 10 000 signatures. Son objet : dénoncer une augmentation de 3 euros du prix mensuel payé par des abonnés de RED by SFR, la marque low cost de l’opérateur mobile. Une hausse jugée scandaleuse puisqu’imposée : les clients qui souhaitaient y échapper n’avaient d’autre choix que de résilier leur ligne ! La pratique est présentée comme légale par SFR, qui l’utilise de manière récurrente.

Lire sur le sujet : Mobile : l'astuce de SFR pour augmenter ses tarifs

Certains abonnés pensaient avoir trouvé une parade : négocier en direct avec le service fidélisation de SFR. Selon plusieurs témoignages postés sur le réseau social Twitter en début de semaine, notamment celui du compte @Pigeon_Telecom, à la pointe dans la lutte contre ces hausses tarifaires, des conseillers de ce service ont en effet accepté d’annuler les 3 euros d’augmentation.

Le geste commercial, toutefois, aura été de courte durée. Reprise par quelques sites spécialisés (Univers Freebox par exemple), l’information a abondamment circulé, entraînant sans doute un afflux de demandes. A tel point que RED by SFR a, toujours selon @Pigeon_Telecom, limité ce matin l’accès à son service clients téléphonique. Sollicitée, la communication d'Altice, la maison-mère de SFR, n'avait pas encore répondu à nos questions au moment de publier cet article, qui sera mis à jour si besoin.