Au 1er février, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie augmentent de 3,5% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier. Une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle, explique principalement cette hausse.

C'est une hausse très nette. Au 1er février 2021, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie vont progresser de 3,5% par rapport au 1er janvier, a annoncé ce mardi la Comission de réguléaton de l'énergie (CRE).

Dans le détail, cette augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Cette évolution qui suit une période où les prix du gaz ont fortement diminué jusqu’à l’été 2020, résulte notamment de l’application de la formule tarifaire définie fin juin. Un mécanisme de lissage de l’évolution des tarifs réglementés de vente de gaz naturel entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 avait été mis en place, pour limiter les hausses tarifaires du dernier trimestre 2020.

Mais la principale raison de cette augmentation est à aller chercher du côté de la forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle. « Il en résulte une hausse des prix du gaz sur les marchés internationaux, ce qui conduit les pays européens à puiser dans leurs stockages de gaz naturel », explique la CRE.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Au final, depuis deux ans, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé en tout de 14,1%. « Cela comprend une baisse de 2,6% entre le 1er janvier 2020 et le 1er février 2021. Leur niveau reste également inférieur à celui de 2015 », conclut la CRE.

Consulter le comparateur partenaire pour payer moins cher votre gaz