Selon l’Ademe, le chauffage représente 66% de la consommation énergétique d’un foyer. Pour faire des économies, il est recommandé de mettre un thermostat. Quelques conseils pour choisir l’installation efficace et adaptée à votre logement.

D’après l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie, le chauffage représente les 2 tiers de la consommation énergétique d’un foyer. Selon une récente étude, les Français déboursent en moyenne 1 684 euros par an pour se chauffer. En réduisant la température et en s'équipant un peu, il est possible de baisser de 5 à 15% sa consommation d’électricité, selon l’Ademe. Parmi les équipements incontournables : le thermostat.

Thermostat bimétallique, programmable ou connecté : il y a différents types d'appareils sur le marché qui sont plus ou moins chers et plus ou moins efficaces. Voici le b.a.-ba pour faire votre choix.

Voir le comparatif partenaire pour trouver le meilleur tarif d'électricité

Le thermostat non programmable, la solution économique

Le thermostat sert à réguler la chaleur émise par les radiateurs pour atteindre la température souhaitée dans votre logement. Autrefois, les thermostats les plus répandus étaient les bimétalliques. Imprécis, ils ont été délaissés pour des thermostats électroniques.

Si vous avez et souhaitez garder une chaudière ancienne génération, optez pour un thermostat électronique classique manuel. Il coûte une centaine d'euros. Cet appareil se déclenchera lorsque la température ambiante descendra en dessous de votre température « consigne » et s’arrêtera une fois que la pièce sera à la température initialement choisie. Il fonctionne avec les chaudières seules mais aussi avec des pompes à chaleur, des chauffages électriques et les planchers chauffants. L’inconvénient : il ne bénéficie pas des options de programmation selon des plages horaires et ne vous fera pas faire de franches économies.

Lire aussi : Un petit boîtier pour faire de grosses économies sur votre facture d'électricité

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Le thermostat électronique programmable recommandé

Filaire ou sans fil, ce type d’appareil permet (pour la plupart des modèles), de régler la température sur une plage journalière et hebdomadaire. Un peu plus cher mais pourtant plus rentable. En choisissant un programme de chauffage en journée, la nuit et durant le week-end, vous éviterez la surconsommation et la surfacturation par la même occasion. Autour de 200 euros (contre 100 pour les thermostats non programmables), ce thermostat pourra passer en mode vacances ou hors gel le jour comme la nuit. Il s’adapte à tous les types de chaudières y compris à condensation.

Des vannes thermostatiques en complément

Pour peaufiner votre programmation et votre température, vous pouvez aussi ajouter des thermostats thermostatiques sur chaque radiateur. Le thermostat d’ambiance reste le chef d’orchestre de votre installation tandis que les vannes thermostatiques empêchent que localement, sur le radiateur qui en est équipé, la température dépasse un certain niveau.

Un thermostat connecté, est-ce gadget ?

Contrairement aux thermostats électroniques, ceux connectés mémorisent vos habitudes et se programment grosso modo tout seuls. Ces modèles déclenchent le chauffage en fonction de l’isolation thermique de votre habitation et de la température extérieure. Petit plus non négligeable : il peut être piloté depuis n’importe quelle pièce ou même d’un lieu extérieur depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone et même vocalement. Un côté gadget mais qui peut s’avérer utile surtout qu’il n’est pas nécessairement plus cher que son homologue électronique.

Quelques conseils pour terminer

  • Chaque type de thermostat est plus ou moins précis : le manuel a une précision de plus ou mois 2°C, contre un dixième de degré pour l’électronique connecté ou non.
  • Avant de porter votre dévolu sur un modèle, vérifiez bien que celui-ci est compatible avec vos radiateurs actuels.
  • Pour une utilisation optimale, votre thermostat doit idéalement être placé dans la pièce principale de votre logement, à 1,50 m du sol et éloigné des sources de chaleur et de froid.
  • Pour inciter les ménages à s’équiper d’un thermostat, l’Etat a mis en place, jusqu'à fin 2021, une prime « Coup de pouce Thermostat avec régulation performante » de 150 euros.

En savoir plus sur les dispositifs d'aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov'